Archives de Catégorie: Cancer

Maligne de Noémie Caillault

Hier soir je suis allée voir le spectacle de Noémie Caillault Maligne. Mais qu’est-ce que c’est?
Ce spectacle raconte la vie d’une jeune femme de 27 ans qui découvre qu’elle a un cancer du sein.
Vous vous dites : Ayoye! C’est pas drôle ça!
Et pourtant si! Noémie réussit à nous faire rire, à nous émouvoir et limite pleurer pour finalement rebondir sur une blague ou de l’ironie.

J’ai aimé voir cela sur scène car je me suis reconnue dans certaines situations jouées par l’artiste, des situations comiques, qui ne le sont pas forcément au moment où nous les vivons mais qui le deviennent quand on les conte.

Elle décrit son (sa més)aventure par dates, une chronologie à nous donner le vertiges tellement que tout s’enchaîne, cela met du rythme mais en fait c’est le rythme auquel on fait face durant les traitements : des examens, le diagnostic, des rendez-vous, l’opération, la chimio, la radiothérapie, les rendez-vous, les examens, etc.

Dans la salle, il y avait beaucoup de femmes, des survivantes, des proches, des personnes en traitement… On se sentait interpellées par son histoire, par son vécu, par son témoignage car c’est bien de cela qu’il s’agit, le témoignage d’une jeune femme, tout cela mis en scène. Justement la mise en scène est vraiment superbe. Un jeu de chaises  »tournantes » qui symbolisent des lieux différents visités par Noémie.

Je vous conseille vivement d’aller voir ce spectacle qui se joue en ce moment au Monument National à Montréal jusqu’au 29 juillet dans le cadre du Zoofest. Que vous ayez eu ou pas du tout un cancer, ce spectacle vaut le détour, alors vous n’avez aucune excuse 🙂

Pour en savoir plus sur l’artiste :
https://www.noemiecaillault.com/

Bal des couilles

Bonjour,

Je vous avais parlé précédemment dans un article de ma nouvelle implication dans un organisme sur le cancer des testicules Cancer Testiculaire Canada. Voici un petit article pour vous parler des créateurs, leurs missions, les évènements à venir, et en particuliers, un évènement : Le Bal des Couilles.
Oui, vous avez bien lu. Qui dit testicules, dit couilles, gosses, poches, roubignoles, valseuses, burnes, etc… ça c’est fait, comme ça, on peut aborder le sujet tranquillement sans vous choquer.

Le Bal des Couilles c’est quoi au juste? C’est un évènement qui sert à récolter des fonds pour la sensibilisation, l’information sur le cancer testiculaire, un des rares pour ne pas dire le seul site complet sur le sujet.

Pour toutes informations :
Page Facebook de Cancer Testiculaire Canada
Page évènement Facebook Bal des Couilles
Site pour achat des billets pour le Bal des Couilles

L’histoire de Cancer Testiculaire Canada

Octobre 2007 : Cheryl Perry fonde, en Ontario, The Canadian Testicular Cancer Association après la mort de son fils Adam, décédé d’un cancer testiculaire à l’âge de 18 ans. Au cours de son traitement, Adam confie à sa mère qu’il a attendu longtemps avant de parler de sa douleur aux testicules, par gêne, et qu’il souhaiterait sensibiliser les gars de son âge à l’importance d’en parler sans embarras.

2012 : Alexandre Désy (survivant), jeune avocat, fonde Cancer Testiculaire Canada avec l’appui de Nicholas Désy, Vincent Guibord, Charles Méthot (survivant) et Guillaume Rabette (survivant). Les trois hommes ayant survécu au cancer sont aux premières loges pour constater les manquements et les manières d’y remédier.

2015 : Les deux organismes ayant la même mission, Alexandre propose à Cheryl de s’associer au sein d’une seule et même structure. Cancer testiculaire Canada est, depuis, un organisme ayant une présence forte au Canada français et anglais.

Leurs vidéos de sensibilisation ont fait le tour du monde avec leur côté humoristique sur la sensibilisation. Encore trop d’hommes n’osent pas parler de leur partie intime à leur médecin et malheureusement, il y a encore trop de mort pour ce cancer qui se traite bien si celui-ci est pris à temps.

Voici les vidéos pour la sensibilisation, une troisième s’en vient, celle-ci est en cours de montage.
Le monde des cuys
Les hommes qui murmuraient à l’oreille des couilles

Tout le mois d’avril, c’est le Printemps masculin. La nouvelle campagne nationale sera lancée le 6 avril à Toronto. Le thème c’est : des hommes et des femmes qui racontent leurs anecdotes les plus honteuses afin de démontrer que, comparativement à tout ce qu’on peut avoir vécu, parler de ses testicules à son médecin n’est vraiment pas très gênant. Vous pourrez poster des vidéos sur Internet sur la plateforme de votre choix (Instagram, Twitter, Tumblr, Facebook) en utilisant les mots clés ci-dessus. Pour cela, vous pourrez utiliser les hashtag #CaPrendsdesCouilles / #ItTakesBalls lors de vos publications et ainsi sensibiliser vos proches.

Je pense avoir fait le tour. Donc n’oubliez pas de sensibiliser les gens autour de vous. Cette campagne est nationale mais en voie d’être internationale donc la France, allez-y, hashtaguer un max à vos potes.

Et surtout, messieurs, checker vos boules ! 😉

Exposition Je suis plus qu’un corps

Bonjour,

Et bien voilà, le projet Je suis plus qu’un corps a enfin une date d’exposition. Elle aura lieu du 5 au 8 avril 2017 au Centre Soha à Montréal et le vernissage est dans un mois tout pile !

Je invite donc à aller voir le tout beau, tout neuf site Internet
Je suis plus qu’un corps – site

Le Facebook et l’évènement Facebook
Je suis plus qu’un corps – Facebook
Évènement Facebook

Sur le site Internet, il y a les duo photographe/modèle, voici le lien de celui de mon photographe et moi-même
Duo Pierre & Marie-Charlotte
post-pics-002-1200x600
crédit photo djuBOX

16836288_1872469159696324_4747499235398569090_o

index

index-kat

Je vous invite à parcourir tous les autres duos et de lire les textes qui les accompagnent. J’ai vraiment hâte à y être, de voir les impressions des gens et surtout de voir les photos en grand car nous avons vu plus ou moins les photos de toutes mais en petit format.

Pour venir, voici les heures d’ouverture de l’exposition :
– Mercredi 5 avril 2017, de 18h à 22h
– Jeudi 6 avril 2017, de 18h à 22h ***VERNISSAGE***
– Vendredi 7 avril 2017, de 18h à 22h
– Samedi 8 avril 2017, de 11h à 17h

Voici un preview d’une des photos de l’expo

pierre-chasse-macha
crédit photo Pierre Chassé

En espérant vous y voir nombreux 😉 À très vite !!!

Avenir en construction

index

Bonjour chers lecteurs, chères lectrices,

Ma tête est en permanence en ébullition par des milliers et des milliers de projets et bien d’autres choses. Je ne vais rien vous apprendre mais un cancer, ça change une vie et je suis en train de me reconstruire encore, notamment au niveau carrière.

J’ai bientôt 7 rencontres avec un orienteur (conseiller d’orientation). Il me tarde de commencer. Cela sera de fin mars à mi-mai. Je vais faire également un bilan de compétence pour voir ce que je vaux, ce que j’ai acquis depuis toutes ces années. Mais je ne vais pas m’étaler sur le sujet, je pense que je ferai un article après ces rencontres pour vous raconter mon expérience.

Mon avenir, c’est tous les jours que je le construis, j’y travaille dur comme fer depuis le milieu de mes traitements. Par mes divers investissements au sein de fondations et mes implications auprès de la cause, par des témoignages, rencontres, projets photos, etc.
En dehors du cancer du sein, je me suis « inscrite » pour aider à l’évènement le bal des couilles (oui, vous avez bien lu) qui se tiendra le 28 avril 2017, organisé par « Cancer Testiculaire Canada » mais cela sera le sujet d’un prochain article donc, je n’en dis pas plus pour le moment.

J’ai dû arrêter mes cours d’entrepreneuriat et de swing à cause de ma main qui est encore douloureuse. J’ai les résultats de ma scintigraphie osseuse et j’ai des trucs à ma main gauche alors que j’ai mal à la droite Oo et puis, des disques usés au niveau des vertèbres, et ma côte qui se consolide tranquillement. Sinon, dans le lot des formations/vidéos sur Internet (appelées MOOC), il y en a 2-3 voire même plus qui m’intéressent et dès que ma main ira mieux, je vais continuer car je veux apprendre et en apprendre un peu plus tous les jours pour ma vie personnelle mais aussi professionnelle.

J’ai deux autres projets en rapport avec le cancer mais je préfère me taire pour le moment tant que rien n’est concret mais disons que cela me motive bien et que je suis excitée avec tout ça.

J’ai prochainement un tournage sur le retour au travail après un cancer avec des étudiants de l’Université de Montréal, affaire à suivre…

Je suis plus qu’un corps a enfin une date d’exposition du 5 au 8 avril 2017. Je vous en parle en détail dans un prochain article.

J’ai le projet d’un tatouage également. Je rencontre la tatoueuse très prochainement mais le tatouage sera sûrement pour la fin de l’année.

J’ai ouvert un compte CELI et REER… Je suis enfin une adulte !!! Ahah ! Oui, car il y a des jours où j’ai des doutes :p

Au milieu de tout ça, j’ai ma job, mes amis, ma famille… peu de temps pour eux mais j’essaye de me tenir au courant en envoyant des messages, en appelant. Comment voulez-vous que je rencontre quelqu’un avec tous ces trucs à faire ? XD j’ai même pas de temps pour une activité physique régulière… Je cours partout, je lévite, je vole !!!

Les tabous

Bonjour, parlons de tabous…

1393221-gf

Nan, pas le jeu Taboo mais les tabous vis-à-vis du cancer, particulièrement le cancer du sein vu que c’est ce que j’ai vécu. Il y a toutes sortes de sujets que l’on parle peu voire pas du tout lorsqu’on a un cancer du sein, entre autre la sexualité que l’on soit en couple ou célibataire.

J’avais fait un témoignage pour un magazine en France, Biba, où je parlais de mon célibat durant et après mes traitements.

article-biba-2

Je parle de sécheresse vaginale, oui, oui, car c’est important de préciser que la chimio peut entraîner de la sécheresse vaginale et que même après les traitements, le problème est toujours là. Malheureusement, les médecins n’en parlent pas ou peu et je trouve cela dommage car nous sommes des femmes et c’est quand même important d’aborder le sujet. Il faut avoir recours à des lubrifiants, avant, pendant et après une relation sexuelle (pas pour tout le monde, seulement les personnes touchées par des sécheresses extrêmes). Il peut y avoir de l’inconfort durant les rapports, de la douleur et des saignements. Du plaisir mélangé à la douleur, je peux vous dire que c’est pas super l’fun… J’ai eu peu de relations après mes traitements car je n’étais pas à l’aise avec mon corps, ce corps transformé que j’ai parfois encore de mal à reconnaître. J’ai vu une sexologue pour ça, c’est accessible pour ceux ayant ou ayant eu des traitements mais faut le savoir. Il y a peu de sites qui parle de ça, j’ai juste trouver ça, RepaGyn, qui est un lubrifiant (forcément, ils en parlent pour vendre leur produit).
Sinon, Lili Sohn s’est lancée dans un nouveau projet qui s’intitule Vagin Tonic et c’est sur le vagin, je vous invite à la suivre.

20579327

En dehors des douleurs, il y a l’image, l’image de soi, j’en avais parlé dans un autre article (cf. Mon image). J’avoue que se réapproprier son corps peut prendre du temps. Après la chirurgie, souvent on se montrait nos seins entre femmes, pour voir les résultats de reconstruction des unes des autres ou bien les cicatrices. Lorsque j’ai fait le projet photo « Je suis plus qu’un corps« , cela ne m’a pas dérangé de me mettre à nue et (quasi) nue devant l’objectif d’un photographe. Puis plus tard, en revoyant les photos, je ne me trouve plus si à l’aise que ça de me voir seins nus, exposée aux yeux de tous mais je l’ai fait et je ne regrette pas, j’ai juste une petite gêne ^^ 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cicatrices de mon sein (morceau de peau « poilu » car prélevé de mon ventre) et de mon ventre/nombril (faux nombril, car enlevé 15cm sur 15cm de peau) quelques semaines après opération.

Tsé, j’ai un faux sein aussi (reconstruit avec un abdominal, de la graisse et peau du ventre) et je n’ai plus aucunes sensations. Un gars que j’ai fréquenté m’a pogné le sein et là je me suis rendue compte qu’il me touchait en voyant sa main et non par sensation. On m’a conservé mon mamelon mais lui non plus n’est plus très réactif même si il pointe encore, ça arrive qu’il pointe alors que l’autre non. Je ne porte plus de soutien-gorges chics mais que des brassières laides de sport car je ne supporte plus les armatures… C’est pas vraiment sexy tout ça… Et même parfois les brassières appuient sous mon sein, sur les cicatrices des drains et j’ai de la douleur. J’ai également peu de sensation sur le ventre et quand quelqu’un d’autre que moi le touche, je ne sais pas comment décrire ça… Je dirai que je sursaute.

Et puis il y a aussi mon lymphœdème… c’est pas super beau, puis c’est parfois douloureux, je ne peux pas dormir du côté droit, ni vraiment dormir sur le ventre, je n’ai que deux alternatives : sur le dos ou sur le côté gauche avec un coussin pour surélever mon bras droit… Et dans le haut du bras, j’ai également peu de sensibilité, un peu comme si mon bras était anesthésié…

À présent, je me sens mieux dans mon « nouveau » corps mais je ne sais pas comment je réagirai lors d’une prochaine rencontre. Il y a peu, je me suis réinscrite sur un site de rencontre et je n’ai pas mentionné mon cancer. Je ne sais pas comment je l’aborderai mais ce que je sais, c’est que je ne le ferai pas par message mais plutôt de vive voix. Mais je dois avouer que faire comprendre à la personne que je suis fatiguée ou que je ne me sens pas bien sans pour autant dire pourquoi… Bref, pour le moment, je vis ma vie et j’essaye de ne pas me soucier de ça, le célibat, pour le moment.

Un autre tabou, enfin, pour moi, c’était tabou : les anti-dépresseurs. Ok, je me lance… depuis peu, j’en prend, à petite dose mais j’en prend. je ne voulais pas mais finalement, il faut que je me rende à l’évidence que cela ne va pas bien et que j’ai besoin d’un petit boost pour me maintenir la tête hors de l’eau. J’ai appris pas mal de mauvaises nouvelles, cela m’a mise k.o. et puis mes douleurs de ma côte et de ma main… la fatigue cumulée et la « super » ambiance à ma job. Ce n’est pas du stress que j’ai mais de l’anxiété et il y a une différence. Je vous invite à lire le site de l’Université de Sherbrooke qui est fort intéressant : Le stress et l’anxiété.

Un autre sujet, qui n’est peut-être pas tabou mais qui l’est pour moi : la grossesse ou avoir des enfants naturellement. je ne sais pas si je veux des enfants, après ce que j’ai vécu, j’ai peur, j’ai peur d’éventuellement transmettre mes gênes, mes gênes qui sont fuckés. Ensuite, je n’ai pas pu faire la préservation de mes ovocytes car je devais commencer la chimio rapidement. Du coup, j’ai fait des tests de fertilité qui ont conclu que ma réserve ovarienne était très basse et même que la médecin était étonnée que je sois encore menstruée… que ma seule chance de tomber enceinte serait de recevoir un don d’ovocyte et encore pas sûr que ça pogne à cause des traitements que j’ai eu… Comment faire si je rencontre quelqu’un qui veut fonder une famille? je veux bien mais à part l’adoption, cela va être compliqué et je ne veux pas donner de faux espoir à un homme qui souhaite avoir ses propres enfants, avec ses gênes… On n’en parle pas souvent des femmes qui ont eu un cancer du sein qui sont jeunes et célibataires… les difficultés sont plus grandes après : retour au travail, retour à une vie sociale, rencontres, vie sexuelle, avoir des enfants… Ce n’est que mon ressenti, mon expérience, ma vie… la vie est vécue différemment par toutes mais voilà ce que je vis !
Vous vous dites peut-être que c’est pas l’fun tout ça, non en effet, ça ne l’est pas mais il y a plus important dans la vie comme être heureuse et vivre au jour le jour, vivre à fond car on ne sait pas de quoi sera fait demain. Alors soyez heureux tous les jours, souriez et demain ça ira mieux, c’est ma nouvelle philosophie.

Cela n’a pas été facile d’écrire cet article car je me dévoile beaucoup mais c’est ma vie et je fais ce que je veux 😛 Et je voudrai inviter toutes les femmes qui vivent ces « tabous » à ne pas avoir honte et surtout leur dire qu’elles ne sont pas seules.

Je vous envoie plein d’amour ❤ ❤ ❤

La vie en rose…

Bonjour à tous,

J’ai eu un mois d’octobre très intense avec pas mal d’activités. Le 1er octobre, je vous donnais des nouvelles d’Octobre Rose, je peux vous dire que ce mois-ci n’a pas été de tout repos :p

J’ai débuté les « festivités » avec la Course à la vie CIBC où j’étais à la tente des survivantes à la table des collations. Ce fût une magnifique matinée avec la belle Cloé qui a fait un superbe témoignage.
Tva Nouvelles – Témoignage de Cloé
Mitsou Géinas a filmé le moment des survivantes, on nous voit sur scène avec Cloé –> ICI
14495498_10157569479330077_259187413546622000_n14563310_10154488254284303_3882463640891247181_nimg_20161002_081927img_20161002_102704

Les 5@7 ont débuté tous les mercredis de 17h à 19h dans une salle au Sandhu. Malheureusement, je n’ai pas pu aller à la première rencontre car j’avais beaucoup de travail mais j’y suis allée à la deuxième. Je ne suis pas allée la semaine d’après car j’avais le BRA-Day et la semaine encore d’après, Rose le Soir.

Samedi 15 octobre, j’ai fait chez une amie une sensibilisation au cancer du sein avec plein de belles personnes qui souhaitaient en apprendre un peu plus sur le « dépistage maison ». Il y a un site de la Fondation du cancer du sein qui s’appelle « Observation des seins » que je vous invite à consulter pour en savoir plus. Le dimanche 16 octobre, il y avait une rencontre entre les ambassadrices et les personnes de la Fondation du cancer du sein du Québec. C’était super de se retrouver pour certaines et de faire connaissances pour d’autres. Plein de projets et de belles choses à venir 🙂

Lundi 17 octobre a été publiée sur Facebook et Youtube la vidéo à laquelle j’ai participé pour la FCSQ et la Banque Nationale. Pour visionner celle-ci : vidéo témoignage
J’ai eu de magnifiques commentaires, je vous remercie à tous de m’avoir soutenu dans cette épreuve, via ce blog, ou bien par message sur Fb et courriel. Merci merci merci ❤

Mercredi 19 octobre a été une journée très intense, c’était le BRA-Day et cette année, je faisais partie du comité organisateur même si j’ai l’impression de ne pas avoir fait grand chose… en tout cas, il y a toujours le groupe Facebook « Reconstruction mammaire : Parlons-en! » qui est un groupe fermé pour parler de la reconstruction mammaire qu’elle soit prophylactique ou bien après diagnostic d’un cancer. C’est un lieu de partage et d’échange sur la reconstruction, il y a des membres qui viennent bien entendu du Québec mais nous avons aussi des personnes d’Europe (France et Belgique). Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas dans le même pays que les questions que l’on se pose sont différentes.
Le soirée a été vraiment magnifique avec de belles personnes, de beaux témoignages et Lili Sohn était présente. La belle Lili a délivré un témoignage touchant et criant de vérité.

Vidéo de l’évènement BRA-day 2016

Photos du CHUM de l’évènement Bra-day 2016

Une belle équipe qui s’active toute l’année pour que cet évènement soit une réussite et c’est le cas !
14650659_10154806913016807_6903372626517155077_n14721448_10154807376786807_5631537600307702148_n 14641984_1298590366828372_5578286279246880977_n14725573_1298590120161730_2672739904854305338_n

Mercredi 26 octobre a eu lieu la soirée de la FCSQ « Rose le Soir ». J’y étais en compagnie de Cloé. Au début, une autre amie devait nous accompagner mais celle-ci était à l’hôpital 😦 Nous avons beaucoup pensé à elle durant la soirée. J’ai vu tellement de monde, de personnes que j’avais déjà croisé, certaines, je ne me souvenais plus où mais elles, elles me connaissaient ^^ c’est déjà ça !
img_20161026_211307

Rose Le Soir Le 26 octobre 2016 Photographe : Éric Carrière 514-569-9561 Oxygène Événement

Jeudi 27 octobre, c’était le diner-conférence pour l’exposition SEIN(S) avec une partie l’équipe du projet, Lili, Julia, Jenn, Nalie, France, Lucie et moi. C’était vraiment sympathique de nous revoir, on a émis l’idée de se faire un souper une fois par an pour garder contact. En tout cas, le soir même, j’étais à la dédicace du troisième et dernier tome de la guerre des tétons.
received_1015462683576220620161101_213041img_20161009_13250814563497_1265563233466658_2172900899629912595_n

Je ne vous en avais pas parlé, du moins pas sur mon blog mais j’ai passé une entrevue pour le magazine Biba sur le cancer et le célibat. Je ne savais pas si mon témoignage avait été retenu et bien si ! Voici l’article en question. Attention, j’y vais fort ^^ ne soyez pas choqué. Il s’agit du magazine de novembre, sorti en octobre. Il n’y a pas de photo de moi alors qu’on m’en avait demandé une et au final, ce n’est pas plus mal 😀 je passe un peu pour une femme à la cuisse légère mais je m’en fiche car mes amis savent que ce n’est pas le cas et c’est le plus important 🙂
article-biba-2

Un mois d’octobre bien épuisant, je suis contente que cela se termine même si j’ai eu plaisir à faire toutes ces activités et ces belles rencontres 🙂 On remet ça l’année prochaine ^^

J’avais commencé à écrire cet article il y a quelques temps… Entre temps, j’ai eu des épisodes de maux de tête, dont un vraiment horrible, ce dimanche 30 octobre, acouphènes, nausée, vomissement… Assez pénible… J’ai donc pris rendez-vous avec ma médecin de famille et elle m’a prescrit un scan de la tête en « urgence ». J’ai déposé ma requête ce mardi matin, j’attends l’appel de l’hôpital. Je ne suis pas inquiète mais bon, j’avais encore mal à la tête mardi soir en me couchant, la nausée et des acouphènes. Je vous tiens au courant bien entendu, comme d’habitude. Novembre vient de commencer et c’est au tour des hommes d’avoir un mois tout entier pour la sensibilisation des cancers masculins avec la Movember. J’espère ne rien avoir oublié, je suis tellement fatiguée ces temps-ci… Bref, je vous laisse chers lecteurs, chères lectrices et encore désolée pour le délai de nouvelles, promis, je vais essayer de faire mieux :p

Octobre rose 2016

Bonjour,

ça y est ! Octobre rose commence aujourd’hui même avec tous les évènements qui en découlent… J’ai un mois d’octobre rempli et j’ai déjà eu un aperçu avant la date avec cette semaine.

En gros, j’ai eu un tournage mercredi après-midi avec la Fondation du cancer du sein du Québec pour des capsules vidéos pour Internet.
14520592_10211240952359708_1542113699474690110_n

Jeudi en fin de matinée, j’étais à une réunion d’équipe pour la préparation du BRA-day, j’étais là juste en observatrice (et pour parler du groupe Facebook que j’admine Reconstruction mammaire : parlons-en !).

Dimanche 2 octobre, c’est la course à la vie CIBC. Je serais à la tente des survivantes pour la Fondation du cancer du sein du Québec.

Mercredi 19 octobre, je serais au BRA-day au CRCHUM.
12122443_bra

En sachant que tous les mercredis soirs à partir du 5 octobre, je serais au 5 à 7 du CHUM-Fonds Jason pour les jeunes de 18 à 30 ans (et un peu plus ^^) avec la Fondation Virage.
14292516_150369562081273_3557126359726168682_n

Tous les jeudis soirs jusqu’à fin octobre, j’ai mon swing :p et c’est vraiment trop cool ^^

Du 21 au 23 octobre, je m’en vais avec ma familia québécoise et j’ai bien hâte d’aller au chalet, avec spa extérieurs et les belles couleurs automnales 🙂

L’expo SEIN(S) revient ! Je vous en parle un peu plus tard quand je connaîtrais les dates exactes mais disons que je vais être occupée aussi une partie de octobre avec des ateliers et conférences (enfin peut-être) et une table ronde avec tous les modèles de l’exposition 😀

Pour l’autre exposition « Je suis plus qu’un corps », cela a été reporté à une date ultérieure dont j’ignore mais je vous en reparle bientôt.

J’ai diverses activités avec d’autres personnes et personnelles donc mon emploi du temps est très rempli pour ce mois-ci.

Sinon, la chose la plus importante est que le 1er octobre est une date importante, c’est la date de mon dernier traitement de radiothérapie, mon dernier traitement tout court et donc, cela fait d’elle, la date de « rémission ». Je peux dire qu’à partir d’aujourd’hui, cela fait un an que je suis en rémission !!!
Cette date est très proche de la date d’annonce de mon cancer… qui est le 4 octobre. Le 4 octobre 2016, cela fera deux ans que l’on m’a annoncé mon cancer, cette chose qui me faisait si peur et qui finalement j’ai maîtrisé avec brio, mais surtout avec l’aide de mon entourage, qu’il soit proche ou loin, j’ai reçu beaucoup d’amour et cet amour, je l’ai pris et je m’en suis servie pour résister.

Merci encore à tous pour votre soutien, je pense que je vais vous remercier tous les ans ^^ car vous avez été ma force, mon courage, mon fort, ma famille d’adoption pour ceux qui sont au Québec. Merci, merci et encore merci, je vous aime  ❤

Les résultats sont…

Attention, roulement de tambour… les résultats sont bons, beaux, tout est ok 🙂

img_20160916_152643

Cette journée a été très mouvementée, enfin, très remplie. En matinée, j’ai eu un appel du CRCHUM qui apparemment souhaite me faire rentrer dans un projet/protocole de recherche sur le cancer et les jeunes. Je dois passer d’autres examens génétiques… J’en saurais plus demain, lundi, j’ai rendez-vous avec un médecin généticien.

Et ensuite, j’avais une entrevue à la radio CHOQ.CA, la radio de l’UQAM, dans l’émission Vendredi Causerie, pour parler des services offerts de la Fondation québécoise du cancer et du Programme à Félix (article à venir). Ce fût de nouveau une belle expérience 🙂 et revoir Élodie de la Fondation, fût un plaisir 😉
Le replay (pas complet) de l’émission est ci-dessous (je passe en 2ème partie d’émission, elle met du temps à démarrer car on a pris un peu de retard en discutant :p )
Émission du vendredi 16 septembre 2016

download_20160916_112711 img_20160916_105757

Après l’émission, j’ai reçu un appel de la Fondation du cancer du sein du Québec pour une capsule vidéo, je n’en sais pas plus, enfin si, mais j’attends de l’avoir faite et qu’elle soit publiée pour vous en parler et vous la montrer ^^
Ensuite, je suis allée me remonter le moral en attendant mon rendez-vous pour mes résultats, une petite visite chez Juliette & Chocolat s’imposait ^^
img_20160916_115518

Et donc, en début d’après-midi, je suis allée voir mon oncologue avec mon amie Sabrina. Il a eu du retard, donc mon stress était pas mal haut… J’arrive dans son bureau et je lui dis : Annoncez-moi de bonnes nouvelles. Il me répond : tout est beau, vous n’avez rien ! Je suis heureuse mais mitigée… car il n’explique pas la douleur et la côte cassée mais toute trace de récidive est écartée… ouf !
eifnir

La vie est si précieuse, profitez de chaque instant et prenez soin de votre santé, sans pour autant vous privez de vivre 🙂 Je vous embrasse tous chers lecteurs, chères lectrices et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures… Je commence jeudi soir mes cours de swing 2, j’ai hâte 😀

Je crois que je vais v*****

Bonjour à tous,

Ce vendredi qui arrive, j’aurais les résultats de mon tep-scan, en espérant ne pas avoir d’appel de l’hôpital avant… Oui, car j’ai peur qu’on m’appelle avant. C’est con mais l’autre nuit, j’ai rêvé qu’on m’appelait plus tôt, que l’oncologue voulait me voir maintenant… Je suis terrorisée, je sais, je vous l’ai déjà dit mais c’est la réalité, ma réalité…

Mardi 6 je suis allée passer mon tep-scan. D’habitude, je reçois un courriel avec l’explication de la préparation et un appel la veille pour me confirmer le rendez-vous. Lundi étant férié, la femme au téléphone me dit qu’elle va m’appeler vendredi. Vendredi, aucun appel et pas de courriel… Ok, on va faire comme si j’avais le rendez-vous de confirmé mais je vais quand même à 8h00, me présenter à l’accueil de la médecin nucléaire pour vérifier et c’est bon, on me confirme que mon rendez-vous est à 16h15. Super, donc j’arrête de manger vers 10h, enfin, j’ai arrêté de manger à 9h30.

Me sentant mal dès l’heure du diner (mal de tête et nausée), je décide d’y aller un peu plus tôt que 16h15. Mauvaise idée, quoi qu’au moins, j’ai pu faire des micro siestes jusqu’à l’heure de mon rendez-vous… enfin… avec un femme et un vieux monsieur, ils sont venus nous chercher vers 17h30-45, je sais plus trop. Il y avait des gens qui avaient rendez-vous à 15h et ils n’étaient toujours pas passés…
J’avais de plus en plus mal à la tête, de plus en plus de nausées et des vertiges… Je sais plus quelle heure il était mais on est finalement venu me chercher. Je suivais la technologue et je lui disais que j’avais la tête qui tournait, mal à la tête et la nausée. Elle me regarde et me dit : « Vous n’avez pas pris de Tylenol? » ben non, faut être à jeun… Elle me répond que je peux en prendre, cela ne pose pas de problèmes. Je lui dis que je ne suis pas sûre de pouvoir prendre le Baryum car déjà que j’ai la nausée, elle me répond que cela n’est pas nécessaire pour mon examen. Elle commence son questionnaire et tout à coup, je lui dis : « je vais vomir ». Je me lève et cherche un contenant et puis, je lui demande « la poubelle? », elle me répond oui, la poubelle et je vomis de l’eau… car bien entendu, j’avais le ventre vide. Bref, après un beau vomi transparent, elle m’installe le cathéter.

Je patiente une bonne heure avec mes verres d’eau, le temps que ce soit mon tour… il y a encore 2 personnes avant moi… Mon mal de tête diminue, ma nausée aussi mais pas trop, je somnole… ça y est, mon tour vient, il est 20h45. L’examen dure 25 minutes, il fait froid, j’ai l’ai climatisé qui souffle sur ma tête, mon cou, mes bras… « C’est terminé ! vous pouvez baisser les bras » me dit une petite voix au micro. Yeahhh ! Après 4h30 de retard et 12h à jeun, je vais pouvoir enfin manger !!!
Je sors de l’hôpital, je cherche un taxi en vain, je vais jusqu’à ma job et j’appelle un taxi. J’arrive chez moi vers 22h, je mange, ma coloc rentre, on discute et je file me coucher, je suis tannée…

Donc maintenant, je patiente… je patiente sagement… enfin, anxieusement, stressement, angoissemment… Bref, j’attends mes résultats vendredi en début d’après-midi. Je vous tiendrais au courant, bien entendu. Peut-être pas de suite mais surtout si c’est pas très bon mais vous le saurez, soyez-en bien sûr  🙂

Je vous laisse chers lecteurs/chères lectrices, j’entame une semaine bien chargée. Bisous ❤
En attendant ENJOY YOUR LIFE
1416989_300

Le trouillomètre au max

Bonjour à tous,

La semaine passée, je vous parlais de mon rendez-vous avec mon oncologue. Après avoir tenté de digérer tout ça, je vais vous dire comment je me sens aujourd’hui.

Et bien j’ai la trouille ! Oui, une trouille monstre, j’ai peur, je suis terrorisée de passer mon examen et surtout du résultat. Cela fait des mois que j’ai une fatigue, une fatigue identique à celle avant mon diagnostic. Je me sens fatiguée, vidée de mon énergie, en mode  » chemobrain « , des douleurs, etc.

J’ai peur de la récidive plus que jamais. Je me convainc que tout va bien mais au plus profond de mon être, je suis mal, très mal, je suis mortifiée, j’ai comme un mauvais pressentiment et j’espère qu’il ne sera pas fondé, j’espère me tromper et m’inquiéter pour rien.
Je me sens mal, j’ai mal, j’ai peur… Je n’avais pas eu aussi peur avant mon diagnostic. J’étais inquiète mais quand même sereine car je me disais que ce n’était pas possible d’avoir un cancer à mon âge. Mais là, je fais quoi ? J’ai une épée de Damoclès au-dessus de ma tête, je sais qu’elle sera présente jusqu’à la fin de ma vie et j’ai peur… Peur car mon type de cancer a un fort taux de récidive dans les 5 premières années…
Le Marginal Magnifique Poème L'épée de Damoclès

Donc pendant 5 ans, à la moindre petite chose, je vais flipper… Je flippe… J’ai la nausée, j’ai mal au ventre, j’ai envie de pleurer mais je me suis retenue jusqu’à présent et je continue à me retenir, je préfère garder mes larmes pour pleurer de joie quand le médecin me dira que tout va bien, et que je n’ai rien d’alarmant.

À date, je suis en attente de l’appel de l’hôpital pour mon rendez-vous pour passer mon tep-scan. Le médecin a marqué « le plus rapidement possible » sur la requête, d’autant plus que sur celle-ci, l’oncologue a marqué « méta 7ème côte » Oo WTF ? depuis quand il est question de métastase sur la côte ? Est-ce qu’il a écrit ça pour que ça aille plus vite ? Parce que là, je suis vraiment troublée…
Je les ai eu au téléphone et ils n’ont pas de place avant la mi-septembre, ils me rappelleront pour me donner un rdv… Donc, je vais devoir prendre mon mal en patience… 😥

Pendant 2 semaines, je vais devoir m’occuper l’esprit pour ne pas penser au pire… je fais quoi maintenant ? Et bien j’attends… mais c’est chiant 😦 Je pense que ma patience a des limites…

Bon ok, j’arrête de chialer… mais fuck ! ça me gosse :/ Si vous me cherchez, je serais roulée en petite boule dans un coin en train de pleurer ou alors sur la piste de danse XD