6 ans icitte !!!

6 ans déjà ! Et encore beaucoup de parcouru !

Rappelez-vous de mes articles précédents sur ma date anniversaire de mon arrivée:

Un an jour pour jour
2 ans au Québec
3 ans à Montréal
4 ans à Montréal
5 ans à Montréal

Depuis l’année dernière, il y a donc un an, beaucoup de choses se sont passées. Je vais en faire un bref résumé car si vous suivez mon blog, vous savez déjà de quoi je parle.

Une nouvelle job : en mai l’année dernière je commençais une nouvelle job que j’adore. Malgré des hauts et des bas, je suis toujours contente de ce que je fais.

Un nouveau statut : je suis devenue citoyenne canadienne !!! Yeah ! J’en ai fini avec les papiers administratifs, je suis citoyenne et enfin tranquille sur les dépenses pour d’éventuel visa/renouvellement de résidence.

Une nouvelle maison : j’ai dû déménager et quitter ma coloc que j’aimais beaucoup pour partir toute seule en appartement.

L’année dernière a été un nouveau départ, j’ai pris pas mal de décisions dont celle de m’éloigner de tout ce qui touchait le cancer. Je vous en parle dans cet article (ICI).

Cette année, j’ai commencé par de la fatigue et de l’épuisement et aussi par l’arrêt de mes anti-dépresseurs. Cet arrêt a été une décision compliquée et je vis des moments très difficile depuis mais je veux m’en sortir sans. Je suis tombée en épuisement professionnel pour plusieurs raisons (la plupart extérieur à mon travail). Le fait d’avoir été en arrêt de travail pour commotion cérébrale, m’a permis de m’arrêter, ce qui peut-être une bonne chose au final mais qui a été pour moi source de déprime et de réalisation. J’ai réalisé que je ne m’arrêtais jamais et que depuis la fin de mes traitements je ne m’étais jamais arrêtée. Je n’avais jamais pris le temps de faire des deuils, le deuil de ma vie d’avant, le deuil de mes amies… Je faisais toutes sortes d’activités en permanence pour ne jamais me retrouver seule avec moi-même me laissant le temps de penser et de réfléchir sur les faits passés ou les actions.

Depuis fin février, depuis mon arrêt, je me reconstruis petit à petit, je me retrouve et j’accepte les émotions qui me viennent comme pleurer, pleurer un peu tous les jours, puis tous les 2 jours, puis 1 fois par semaine, etc. J’ai toujours été en contrôle de ma vie et de mes émotions, jusqu’à refouler ces dernières. Je commence à me laisser aller même si c’est encore difficile pour moi.

2019 est une nouvelle année, une nouvelle année pour de nouveaux projets par exemple, j’en ai un en tête. À développer…

Publicités

Tagué:, , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :