Archives Mensuelles: août 2017

Le rire est plus fort que la douleur

Pierre Turgeon a écrit : Le rire est plus fort que la douleur. Et bien, j’ai beau rire et garder mon sourire, quand la douleur est là et bien, elle est là!

Depuis mon opération, j’ai régulièrement mal à mon bras du lymphœdème. Lorsque je portais le gant et le manchon de contention, j’étais sous morphine et Lyrica (comprimés que l’on donne aux personnes épileptiques pour soulager les nerfs). Je l’ai été durant 6 mois jusqu’au jour où mon père m’a dit de l’enlever pour essayer. Depuis ce jour (décembre 2015), je ne prends plus de comprimés contre la douleur, je ne porte plus mon gant et mon manchon même si parfois mon bras et surtout ma main sont gonflés ou que c’est douloureux. Ce n’est pas parce que je ne prends plus d’anti-douleur que la douleur a disparu. Il n’y a pas un jour où je n’ai pas mal… surtout depuis que je ne fais plus mes exercices.
Vous vous demandez peut-être pourquoi je ne fais plus mes exercices pour mon lymphœdème et bien la réponse est simple : j’ai eu une côte cassée!

Ouais mais ma côte, elle s’est cassée l’année dernière (fin mars 2016) alors ça devrait aller… oui, logiquement, ça devrait aller mais cela ne va pas… En janvier de cette année, une radio montrait que celle-ci commençait à se consolider, ELLE COMMENÇAIT ! Oui, après quasi un an, Madame la Côte commence à se réparer. Sauf que j’ai été de nouveau malade, avec de la toux, beaucoup de toux et là, BAM la côte 😦 La douleur est revenue de plus belle… Plusieurs semaines après, vu que j’avais de nouveau mal à mon bras du lymphœdème, j’ai décidé de reprendre mes exercices en pensant que ma côte allait mieux : ERREUR !!! Le soir même, je passais une très mauvaise nuit à cause de la douleur…
De plus, depuis quelques semaines (mois?), j’ai une douleur du côté gauche, donc du côté où je n’ai pas eu le cancer. J’ai des douleurs intercostales et sous le sein, comme si j’avais une côte cassée… Assez bizarre…

Sinon, toujours ma main… Depuis décembre 2016, je ne peux plus me servir de ma main droite (je suis droitière) pour utiliser la souris de l’ordinateur à ma job et j’ai du mal à écrire longtemps car c’est aussi douloureux. Je n’arrive pas à faire certains mouvements car j’ai de la douleur et j’ai l’impression que mon poignet va casser… J’ai passé 3 radios, une scintigraphie osseuse, qui a d’ailleurs montré un traumatisme du côté gauche Oo , j’ai passé également un scanner thoracique et un IRM. J’attends les résultats de ce dernier la semaine prochaine et j’avoue que je suis un peu stressée, paniquée, anxieuse, j’ai peur…

J’ai de plus en plus de douleurs dans la nuque, au niveau des muscles occipitaux. D’affreuses migraines qui me font mal et qui sont très récurrentes… C’est presque une fois par semaine et cela commence à m’énerver… Je vais voir un ostéopathe quasi tous les mois pour qu’il me soulage mais j’ai l’impression que cela ne fait pas grand chose…

Vous ne pouvez pas savoir ce que c’est (pour les gens en bonne santé) de se lever tous les matins avec de la douleur, d’en avoir toute la journée, le soir en me couchant et la nuit… Combien de fois je me couche sur le dos et je prends une grande inspiration et là, ma côte me fait mal… Je me tourne sur le côté gauche (car je ne peux pas dormir du côté droit, interdit à vie…) et là, j’ai de nouveau mal, la côte droite, le bras, le dos… Parfois, juste en étant assise sur le sofa, j’ai mal à ma côte droite, à mon bras… Lorsque je suis assise dans le bus…
J’ai appris à vivre avec la douleur mais j’aimerai qu’on trouve ce que j’ai aux côtes et à ma main car cela devient handicapant. J’ai le projet de reprendre le sport en salle mais je n’ose pas tant que tout n’est pas réparé en moi.

J’ai donc rendez-vous le vendredi 25 août avec mon oncologue. Je vais lui poser un tas de questions après avoir eu les résultats de mon IRM. J’y vais accompagné car j’ai peur. J’ai peur car ma maman québécoise, Joëlle, est décédée la semaine dernière… 😥 Je lui avais fait mes adieux quelques jours auparavant car je sentais que c’était la fin. Cela m’a anéantit de la voir ainsi mais apaisée de savoir qu’elle ne souffrira plus car elle avait tellement de douleurs… J’ai également appris la récidive d’une Pink Friend… Cela m’a complètement retourné… J’étais à ma job et je tremblais tellement j’étais choquée. Mon cœur battait très vite et je n’arrivais pas à me calmer. J’ai dû aller faire une marche pour me calmer.

Je tiens quand même à vous rassurer que je vais bien, je ne suis pas en dépression, je ne pleure pas en petite boule dans un coin de ma chambre. Je continue ma vie, ma vie avec la douleur, la douleur que j’ai fini par apprivoiser, à intégrer à mon quotidien. Je vous tiens au courant de la suite des choses, promis ! Je vous souhaite une belle fin de semaine à tous 😉

Publicités

Des vacances?

Bonjour à tous,

Je sais, j’écris moins mais en même temps, je vous raconterais quoi? Pas grand chose. Comme je vous l’avais écrit précédemment, je travailles beaucoup, et je suis très fatiguée, TRÈS FATIGUÉE !

Je suis pas mal à bout, à bout de tout, à bout de mon travail, à bout de ma vie professionnelle, à bout de ma vie sociale déserte (ou presque), à bout de ma vie amoureuse désertique, inexistante, le néant quoi ! Je ne sors plus ou peu, je passe pas mal de mon temps à dormir… Toutes les fins de semaine, je dors les après-midi, je n’y peux rien, je n’arrive pas à résister, je m’endors devant mon ordinateur, mon téléphone, la tablette, Netflix ou bien devant un livre… Je tombe littéralement endormie dès que je me pose. Si je dors, c’est parce que j’en ai besoin.

J’ai tout plein de douleurs et on ne sait pas ce que j’ai… ma main, mon sein, mon bras, mon autre sein, ma clavicule, ma tête, mon ventre et j’en passe… j’ai mon irm le 3 août (aujourd’hui), je dois avouer que j’ai un peu peur… Il me tarde de revoir l’oncologue pour lui parler de ces douleurs nouvelles…

Ces dernières semaines, j’ai eu le mariage de Cloé, ma p’tite sœur d’adoption, je suis allée voir le spectacle de Noémie Caillault qui s’intitule Maligne, sur son cancer du sein.
Je suis en vacances depuis le 22 juillet, je reprends la job le 7 août. Je suis allée travailler le 1er août et le 2 août (donc hier). J’ai l’impression de n’avoir rien fait de mes vacances, à peine me reposer.
J’ai fini mes cours de théâtre, je me suis inscrite à des cours d’anglais pour fin octobre. J’ai mon nouveau tatouage qui s’en vient, mon shooting photo de moi à moi (mon cadeau de Noël en avance).

Je lis pas mal ces temps-ci notamment le dernier livre d’Elizabeth Gilbert, l’auteure de Mange, prie, aime, elle a sorti un livre qui s’intitule Comme par magie et je le conseille vivement, il booste l’égo je trouve. Je ne sais pas pourquoi mais je dévore les livres en ce moment et c’est bien, moi qui n’aime pas trop ça (parole d’une ancienne bibliothécaire).

Je suis dans un mood créatif, sûrement à cause du livre Comme par magie. J’ai envie d’écrire, d’écrire une histoire fictive mêlant mon vécu. J’ai envie de faire publier certains de mes écrits passés, mes poèmes, mes nouvelles… On verra si je le fais, en tout cas, j’ai toutes les cartes en main car j’ai rencontré une personne travaillant dans l’édition lors du mariage de Cloé. Les choses n’arrivent jamais pour rien et je sais que cela n’est pas un hasard les rencontres de ces dernières semaines.

Je remercie la vie d’être en vie et de pouvoir continuer à observer le monde autour de moi et pouvoir ressentir les énergies, sentir les bonnes odeurs de l’été, voir les merveilles de ce monde, entendre ce que la nature nous raconte, toucher ou plutôt caresser les textures autour de nous… ça y est, je me perds dans mes pensées, mon esprit s’évade souvent de même, d’où mon envie d’écrire.

Je vous laisse sur ces notes colorées et ces photos de Montréal, ville riche en couleurs…