Archives Mensuelles: août 2015

Coup de cœur : InThePanda

Bonjour à tous, je vous avais parlé de Mr Yéyé dans un article précédent, voici donc le second Youtuber dont je voulais vous parler : InThePanda.
InThePanda by Captain Red Photo
Photo by Captain Red Photo

Qui est-il ?

INTHEPANDA est une chaîne Youtube regroupant la chronique fiction « Unknown Movies » réalisée par Victor Bonnefoy, ainsi que toutes ses autres productions.

Je l’ai découvert avec Mr Yéyé et son titre L’ange déchu. Je ne connaissais pas du tout ce gars, ni ce qu’il faisait. J’ai découvert sa chaîne car j’ai vu que François Theurel alias Le Fossoyeur de Films (qui est le troisième Youtuber dont je vous parlerai dans un autre article) avait participé à un projet qui se nomme « Unknown Movies » (à ce propos, Mr Yéyé a composé une des chansons entre les personnages de Victor et François, dans le UM10 à 18min34 et ensuite à 22min06).
Unknown movies

Donc Unknown Movies a deux saisons à son actif et ce cher Victor nous parle de films complètement inconnus ou presque. Mais il nous les présente d’une drôle de façon. Il joue un psychopathe qui essaye de donner une leçon de cinéma à des personnes, hommes ou femmes, qu’il va martyriser durant la présentation dudit film.

Unknown Movies saison 1
Unknown Movies saison 2

Je ne vous en dis pas plus car il faut les voir pour le croire ! Car ça y va sec, bien comme il faut, c’est vulgaire, c’est trash, c’est violent mais on aime et on veut voir la suite ! Il a sorti un Dvd de ces vidéos, les chanceux qui en ont un exemplaire, je vous envie !!!

Il a fait aussi deux autres séries de vidéos sous le nom de « C’est quoi ton film ? » et « Critique au lit » que je n’ai pas encore regardé. Si vous vous demandez pourquoi InThePanda, j’ai appris qu’il avait un blog qui portait ce nom avant qu’il ait sa chaîne Youtube et que Panda est aussi le surnom que lui donne ses amis. C’est tout simple ^^

Je vous invite à le suivre autant sur son Twitter (très actif) que sa chaîne Youtube. Il fait souvent des lives sur Internet pour taper la causette avec les gens, c’est très sympa, cru, direct, honnête.

Cliquez sur les liens hypertextes de l’article pour découvrir toutes les vidéos que je vous ai mentionnées. N’hésitez pas à partager cet article si vous aimez (ou même si vous n’aimez pas).

Publicités

Allo radio ?

Allo tout le monde !

Je ne donne pas beaucoup de nouvelles ces temps-ci car comme je l’ai déjà mentionné, j’ai repris le travail quasi à temps plein et cela me laisse peu de temps pour mes occupations personnelles et notamment internet. Pas mal de chose depuis l’article Vider son cœur où j’y mettais toutes mes souffrances et mes angoisses.

Et bien voilà, j’ai enfin la date de ma première radiothérapie, c’est le jeudi 27 août à 14h30. J’ai eu des examens préparatoires. J’ai commencé par un entretien avec ma radio-oncologue et ensuite elle m’a envoyé faire le moulage et le scanner.
– Le moulage : c’est une espèce de coussin (bleu) qui va prendre la forme de tes bras et de ta tête. Tu es couchée, les bras levés, que tu poses sur ce coussin. Une fois positionnée, les infirmières gonflent le coussin de manière à ce que tu ne puisses pas bouger. Ensuite, elles ont moulé mes seins, afin de créer une espèce de « cage » pour maintenir ma cage thoracique, pour que les rayons ne touchent pas mes poumons. Elles plongent le moule dans de l’eau bouillante pendant 30 secondes pour le rendre mou et ensuite, elles le déposent sur moi et le recouvre de débarbouillettes froides pour qu’il prenne la forme du haut de mon buste. Je vais pouvoir le récupérer pour l’art-thérapie.
– Scanner : je suis remonté (oui, car le service radiothérapie est au 5ème sous-sol) pour faire le scanner et les marquages. Les infirmières font deux sortes de marquages : temporaires et permanents. Elles me font me coucher dans mon coussin moulé. Elles commencent par des marquages avec du tape et du feutre noir. Elles disposent mon moule des seins pour prendre d’autres repères. Elles l’enlèvent et me font le scanner. Et pour finir, elles me tatouent des repères. Oui, oui, j’ai six nouveaux tatouages ^^
Marquages radio

Le soir même de mes examens, je suis allée au vernissage de l’expo SEIN(S). J’y ai retrouvé toutes les personnes qui ont participé au projet, sauf Lili 😦 (ci-dessous, badge de l’évènement)
SEIN(S)
Il y avait beaucoup de monde, beaucoup de passage. Il y a eu pas mal d’articles dans la presse, c’est plaisant de voir et de lire ça. Je vous mets donc ma photo, que je gardais secrète.
Macha Le groupe SEIN(S)

Le matin, j’avais participé à un tournage pour une émission qui passera au printemps 2016. Rien de particuliers, je vous montrerai quand ça sortira. Cela n’a rien à voir avec la maladie, c’est juste une émission qui se nomme Le Missionnaire – Station services.

À part ça, je vous avais également parlé d’un shooting photo pour la Fondation Québécoise du Cancer et bien le site est en service et vous pouvez admirer une autre des photos qui ont été prises.
banner-fondation-fqc
slider_ecoute-info

Je pense avoir fait le tour des dernières nouvelles. Il y en a d’autres mais je les garde pour plus tard 😀
Je suis moins présente sur le net car je pense que j’en ai pas mal abusé pendant ma convalescence. Maintenant, je me repose quand je ne travaille pas car la job m’épuise pas mal voire beaucoup et que je vais aussi travaillais pendant ma radiothérapie, du moins je vais essayer.

Pour ceux qui veulent de mes nouvelles, vous avez mon courriel ou bien mon Facebook Macha Ô Canada (ou mon perso), je répondrais à vos messages avec plaisir 🙂 Je vous laisse chers lecteurs, chères lectrices, je retourne vaquer à mes occupations et au passage, une musique que j’écoute souvent en ce moment.

Expo photo SEIN(S) une autre histoire de cancer

Bonjour à tous,

Il y a quelques temps, je vous avais parlé d’un shooting photo auquel j’avais participé avec plein de copines de cancer (cf. Grande nouvelle). Et bien ça y est ! Le jour de l’exposition est enfin arrivé.

SEIN(S) : Une autre histoire de cancer

« 1 femme sur 9 risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie. 1 femme sur 30 risque d’en mourir. Un dépistage précoce améliore les chances de survie et l’accessibilité à des traitements plus efficaces. » – Fondation du cancer du sein du Québec

Huit femmes de 26 à 60 ans, touchées par le cancer du sein.
Huit femmes qui pourraient être votre sœur, votre mère, votre amie, ou même vous.
Huit femmes qui font un pied de nez à la maladie dans le cadre d’une séance de photos colorée et humoristique.

header_fb_event_2

SEIN(S) c’est la collaboration créative de deux amies, Jenn Pocobene (styliste) et Lili Sohn (illustratrice et survivante du cancer du sein), et la volonté de combattre la maladie tout en restant positive. Coiffées de foulards, symbolique de la perte des cheveux qui survient durant la chimiothérapie, ces huit femmes se sont réappropriées leur féminité en arborant fièrement des tenues pétillantes et en posant devant l’objectif. Chaque photo est accompagnée d’une illustration de Lili Sohn racontant ’une anecdote, un moment drôle ou une tranche de vie vécue par chacune d’entre elles.

Les photos seront exposées sur la Place des Festivals de Montréal du 19 au 22 août 2015. Le vernissage aura lieu le mercredi 19 août dès 19h30.
Évènement Facebook cliquez !

Présenté par le Festival Mode et Design de Montréal. Une initiative du Groupe Sensation Mode. En collaboration avec La Vie en Rose et la Fondation du cancer du sein du Québec.

Illustration : Lili Sohn / tchaogunther.com
Stylisme et direction artistique : Jenn Pocobenne / jennpocobene.com
Photo : Julia Marois / juliamarois.ca
Vidéo : Charlie Marois
Mise en beauté : Camille Sabbagh

Avec : Nalie, Nancy, Lucie, Macha (c’est moi !), Lolitta, Maude, France et Lili

Remerciements : La Baie, Simmons, De l’île, Parfum d’encre, L’institut du Cancer de Montréal, American Apparel, Shiliconfetti, Boutique Vestibule, Niapsou, Les Enfants Sauvages, Aldo, Atelier Wonders.

lili_photo_illu

Serez-vous me reconnaître dans la vidéo ci-dessous ?

Enjoy et les personnes de Montréal et alentour, venez me faire un coucou mercredi soir ou alors visitez l’exposition quand vous voulez 🙂

Coup de cœur : Mr Yéyé

Bonjour à tous, je souhaiterai vous présenter 4 Youtubers français dont je suis fan et j’aimerai vous partager leurs vidéos (pour rappel, tous les mots qui sont soulignés, sont des liens à aller voir donc osez, cliquez et découvrez et si vous aimez, partagez).

Je vais commencer avec : Mr Yéyé.

Qui est-il ?
Je vous fais un copier-coller de sa présentation sur son FB

Je me présente, je suis Yéyé, auteur, compositeur, chanteur, multi-instrumentiste, et fondateur du projet de rock/electro français Mr Yéyé.
Né début 2012 d’une impulsion donnée par le groupe Shaka Ponk, c’est sur internet que le projet grandit et s’affirme au gré des compositions et reprises que je poste le plus régulièrement possible sur youtube. 3 ans plus tard, avec une cinquantaine de vidéos totalisant plus d’un million de vues, un passage télé et un album de 17 titres au compteur, Mr Yéyé a la chance de réunir un public fidèle et grandissant (affectueusement appelé « les cowboys de l’espace ») dépassant les 10 000 abonnés sur youtube.
Influencé par des groupes tels que Muse, Linkin Park ou Shaka Ponk, et n’hésitant pas à piocher des idées un peu partout (métal, funk, chanson, reggae, folk, et bien d’autres…), ma musique reste avant tout résolument rock, teintée de sonorités électroniques, avec des textes en français toujours chargés des messages positifs, bien que souvent abordés de façon plus sombre.
Dépassant les frontières du web, je défends aussi mes compositions sur scène, accompagné de Baptiste Gontier à la guitare, Maxime Le Gall à la batterie et Axel Palcy à la basse. Notre prestation a d’ailleurs été nommé « Meilleur show » lors de la finale nationale Emergenza 2015 au Bataclan, après trois victoires consécutives lors des demi-finales.
Après une pause estivale consacrée à la préparation de mon premier album autoproduit « Eclore » (sorti le 20 novembre dernier), je me remets aussitôt au travail sur de nouvelles musiques et de nouveaux clips au sein d’une nouvelle saison nommée « Pandémie ». Car internet et moi, c’est une grande histoire d’amour.

Je l’ai découvert car il est fan de Shaka Ponk (il était sur Shakaddict) et aussi car il est monté sur scène avec les Shaka lors d’une chanson, Prima Scene, que je vous invite à aller mater.
Ce mec est un concentré d’énergie, il a une patate d’enfer. Je vous invite à découvrir son album (oui oui, il a composé un album, c’est marqué dans sa présentation). Il faut à tout prix que vous écoutiez cet album mais aussi toutes ses covers/reprises et autres compos originales.

J’aimerai que vous prêtiez attention aux paroles car elles sont magnifiques, des textes forts, qui parlent à tout le monde et qui ont un message. Une de mes préférés est Des milliards de visages, une pure merveille à mes yeux.

Album éclore

Pochette album Éclore by Loïc Fievet

Sa chaîne se compose entre autre de 4 saisons.
1-Tout d’abord la première qui s’appelle Saison 1 tout simplement. On y retrouve Prima Scene citée plus haut mais aussi d’autres compositions de son propre cru.
2-La saison 2 porte le nom de Chrysalide avec entre autre des reprises de Shaka Ponk, Saule et Linkin Park.

Chrysalide Mr Yéyé

3-La troisième est Droit dans le mur. On retrouve également des reprises tel que Skip the use, Stromae, Shaka Ponk.

Droit dans le mur Mr Yéyé

4-Et donc la quatrième, c’est Pandémie (voir la pochette ci-dessous). Celle qui est en cours.

Pandémie by Foxie Fern

Dessin by Foxie Fern

Je lui ai demandé laquelle de ces reprises il préférait, il m’a répondu Papaoutai.
Pour ce qui est de l’album, c’est le titre Quelqu’un de bien. Des paroles poignantes, un clip que je vous invite à regarder et en bonus, vous avez les paroles en sous-titres.
Et sinon, en dehors des reprises et de son album, dans ses compos, il aime Cabaret Noir. Le clip est superbe mais aussi les paroles. Bref, je ne le répète jamais assez mais cliquez sur tous les liens de cet article pour découvrir cet artiste au multiple talent.
On y voit mais surtout on entend sa voix changer au fil des chansons. J’en profite pour vous présenter sa toute nouvelle composition « Ogre » sur un sujet tabou, la pédophilie. Je vous laisse cliquer et regarder ce clip et surtout, lire la description de la vidéo.

Son site officiel : www.mryeye.com (en maintenance)
Soutenez-le en faisant un don sur Tipeee : http://www.tipeee.com/mr-yeye

Faites un tour sur la boutique (CD, t-shirts etc…) : http://www.etsy.com/fr/shop/MrYeyeMerchandising

Likez sa page Facebook : https://www.facebook.com/mryeyeliquini

Suivez-le sur Twitter : https://twitter.com/YeyeLiquini

Téléchargez son album gratuitement : https://www.youtube.com/watch?v=ybNwGPp9pQU

Je vous ai dit que j’écrirai sur 4 Youtubers, le second sera InThePanda, je vous en parlerai dans un autre article. Pour faire la transition, il faut savoir que Mr Yéyé a fait un duo avec lui et en voici le lien –> L’ange déchu.

Bonne écoute à tous et surtout partagez si vous aimez (ou même si vous n’aimez pas).

Vider son cœur

La journée avait à peu près bien commencé…

Se poser au parc, ne plus penser à rien ou presque… Essayer de se persuader que tout va bien se passer alors que je suis en panique totale.
Ne pas dormir et trouver ça normal.
Aujourd’hui une médecin m’a dit que tout ça n’était pas normal. Je dois pouvoir dormir, je DOIS dormir.
Je ne devrais pas avoir mal, la douleur n’est pas normale.
Je ne devrais pas souffrir.
Je me suis tellement habitué à avoir mal que je trouve ça normal.

IMG_20150804_103551

J’écris quelques mots sur mon carnet, des pensées, un petit texte poétique.

Aller au parc se promener
S’y installer pour s’aérer
Ne plus penser, s’évader
Regarder les écureuils se chamailler
Se poser avec son petit carnet
Tout en écrivant ses pensées
Voir les gens s’activer autour de moi
Les chiens en laisse qui aboient
Je suis en train de me faire dévorer
Par des moustiques assoiffés
Les mouettes hurlent, se battent
Elles poursuivent les écureuils, les attaquent
Je patiente en attendant…

À la cafétéria de l’hôpital, en attendant l’heure de mon rendez-vous.
Rester là pour ne pas trop attendre dans la salle d’attente toujours pleine de personnes qui râlent.
J’ai mal au bras ou plutôt à la main, je suis tannée…
J’aimerais que l’on me soulage.
Rêver que son lymphœdème s’en aille, disparaisse.
Regarder les nuages qui passent par la fenêtre de la cafétéria.
Attendre encore et toujours, être patiente, la patience, on l’apprend très vite après 2-3 rendez-vous.

Une heure de retard… J’en ai marre, je suis fatiguée, j’ai envie de crier, de partir loin, très loin et oublier cet ostie de cancer !
Des rendez-vous, encore des rendez-vous, des doutes, beaucoup de doutes… Et cette PUTAIN de douleur qui ne cesse… Encore et toujours cette main, ce bras qui ne m’appartient plus, qui est comme désolidarisé de mon corps…

Essayer de continuer à avancer, essayer de prévoir son futur et ne pas y arriver.
Ne pas arriver à voir au-delà de demain. Ne rien prévoir à l’avance ou presque car ce n’est plus possible de tenir ses engagements. Se trouver impuissante face à la vie, au futur, à ses amis…
Regarder son corps et se dégoûter de celui-ci…

Reprendre le travail, trouver ça dur, très dur… Ne pas être prête au final, préférer son lit à son bureau, préférer regarder la vie à travers des films, que de la vivre car la vivre, c’est penser au cancer, à l’hôpital, à la douleur, se retrouver face à ses peurs, ses angoisses, seule…
Toujours devoir relever la tête pour faire bonne figure mais être meurtri de l’intérieur.

J’écris, j’ai écrit ce qui me passe par la tête en ce jour du mardi 4 août 2015, 10 mois jour pour jour après l’annonce de mon cancer, 10 mois que je suis baladée entre les hôpitaux, les médecins, les traitements… des comprimés, toujours plus de comprimés… des mots, des maux, des blablabla… regarder la bouche des médecins et se demander si on parle la même langue. Voir mon rêve s’entacher et avoir un goût amer… Avoir eu le Saint-Graal qu’est la résidence et ne pas sauter de joie, à peine esquisser un sourire et le dire à tout le monde mais ne pas sentir son cœur se remplir de joie…

L’hôpital, endroit qui se donne l’air accueillant mais qui ne l’est pas vraiment… Se sentir seule dans les couloirs, sentir la maladie et la mort, la tristesse, la mélancolie… Les gens vont et viennent, certains sont des habitués, d’autres des gens de passage. Reconnaître les visages, le personnel, les lieux, les odeurs… Avoir hâte de ne plus y mettre les pieds, de ne plus à devoir déambuler dans les couloirs, attendre dans cette salle et s’assoir sur ces chaises… Utiliser les toilettes et se croire dans un film de Stephen King…
IMG_20150804_131211

Mais penser à toutes les personnes merveilleuses que j’ai rencontré, que je rencontre encore et avec qui je souhaite continuer à avoir des nouvelles même quand j’aurais repris le cour de ma vie, ma job, mes amis, les sorties, les rencontres… LA rencontre… avec le temps, je pense que je peux m’y faire… à rester seule, seule, seule…

Désolée pour tout ça mais j’avais besoin de dire, d’écrire ce que j’avais sur le cœur, vider mon cœur…

IMG_20150803_150717

Vous pouvez retrouver cet article sur Club Défi Cancer ICI !
In english HERE !
CFC-vertical-french

Des vacances

Mes deux semaines de vacances touchent à leur fin et je dois dire que je n’ai pas fait grand chose…

La première semaine, je n’ai pas fait grand chose, j’ai eu un rendez-vous médical et je suis allée magasiner une robe… enfin, je voulais mais finalement, je n’ai rien acheté 😦

Il a fait très chaud, des températures concurrentes à la France, nous étions en canicule. Mon bras a eu du mal car la chaleur n’aide pas à le faire dégonfler… Donc assez pénible pour mon bras et pour dormir…

La deuxième semaine, j’ai eu pas mal de rendez-vous médicaux. J’ai dû aller voir un ostéopathe car j’avais mal au coccyx… bref, ce jour-là, j’ai été chouchoutée, entre ça et la physiothérapeute et son massage lymphatique. Conclusion pour mon bras, il ne dégonfle pas, mais elle m’a mis du tape pour voir si ça fait quelque chose. Je la revois dans 2-3 semaines, au moment où je devrais commencer ma radiothérapie. Je ne sais toujours pas quand je commence et quand seront les séances et si je pourrais travailler… je dois attendre qu’on m’appelle.

Mercredi, j’ai vu pour la dernière fois mon oncologue, elle a fait fini sa résidence donc c’est l’oncologue en chef qui prend le relais, je ne l’ai rencontré qu’une seule fois et je ne le connais pas donc, on verra bien. Elle avait l’air de dire que cela serait sans doute le chirurgien-oncologue qui prendrait le relais pour le suivi, cela me rassure pas mal car lui je le connais.

J’ai donc repris mes vieilles habitudes ou presque. Je peux de nouveau manger de la charcuterie, manger du poisson cru et boire de l’alcool ^^ La radiothérapie n’a pas les mêmes contraintes, du coup, je suis contente de pouvoir à peu près reprendre une vie normale.

Donc je n’ai pas fait grand chose pendant ces deux semaines, j’ai un peu honte mais en même temps, j’ai pu me reposer, aller à mon rythme, tranquillement, car lundi : BOULOT !!! reprise quasi à plein temps avant de commencer la radiothérapie.

Je vous mets des photos en vrac…

11755879_10207826742086585_1618499367175044454_nIMG_20150728_183632
Mon lymphœdème qui ne désenfle pas et le tape pour essayer de l’améliorer.

IMG_20150723_131819 IMG_20150727_091934
Je me suis rasée de nouveau la tête. / La dédicace de Lili pour sa BD ❤

IMG_20150730_191143IMG_20150731_161749
Quand je m’ennuie, je cuisine ! Épinards, riz, champignons / velouté aux fanes de carottes.

IMG_20150731_111426IMG_20150730_135603
Carotte bio, cromeugnon ❤ / toile réalisée à l’art thérapie.

IMG_20150729_163844 IMG_20150731_103020
Table dans une librairie avec les potos ❤ / Traitement des arbres dans Villeray.
Tchao Günther, Québec Land, Revue Planches.