Archives Mensuelles: juin 2015

Que des solutions

Dans l’article précédent je chialais car mes veines avaient de la misère, j’avais mal, je ne dormais pas et que je commençais à avoir mal au bout des doigts (neuropathie) et à perdre mes ongles…

Le dimanche, j’ai laissé un message sur la boîte vocale de mon infirmière pivot qui m’a rappelé le lundi matin. Elle a contacté mon oncologue pour voir ce qu’on pouvait faire. Dans la journée, j’apprenais qu’on me baissait ma dose de chimio taxol de 25%, que ma pharmacie allait recevoir une ordonnance pour un médicament pour contrer la neuropathie (des comprimés prescrits pour des personnes épileptiques) et que j’allais recevoir une ordonnance pour un médicament pour dormir le jour de ma chimio. Par la même occasion, elle allait demander à ce que je rencontre mon oncologue plus tôt et c’est chose faite !

Lundi, j’ai enfin décidé de contacter ma physiothérapeute car j’avais des douleurs dans le bras droit depuis plusieurs semaines. J’ai bien fait car mon lymphœdème a augmenté, même doublé ! La dernière fois que je l’ai vu, j’étais à 5% plus gros que le gauche et là j’en suis à 12% plus gros… Du coup, elle m’a mis du tape (rouge !) pour essayer de diminuer tout ça et m’a donné un rendez-vous la semaine d’après pour des drainages lymphatiques, qu’elle va renouveler toutes les semaines pour me soulager. Elle pense que je fais de la rétention d’eau, elle m’a dit d’en parler à mon oncologue pour voir ce qu’on peut faire.
IMG_20150623_205011

Jeudi alors que j’étais à la job, j’ai reçu un appel me disant que finalement ma chimio serait à 9h plutôt qu’à 13h… Non mais arrêtez de changer comme ça !
Sinon, le soir, je suis allée à l’art thérapie récupérer mon t-shirt que Valérie a créé pour notre groupe, nous sommes les  »Dragonart » et il est vraiment cool. Ensuite, nous avons bu un petit verre de vin rouge et nous avons commandé asiatique pour finir la soirée, c’était trop bienggggg !!! J’ai ouvert un biscuit de la chance (voir photo ci-dessous) et mon rêve ne s’est pas réalisé à ce jour (mais je dirais dans quelques jours, j’ai peut-être une bonne nouvelle à vous annoncer).
IMG_20150625_172509FB_IMG_1435276559387

Vendredi, j’ai eu ma chimio, j’étais accompagnée de Joëlle, une amie. L’infirmière m’a piqué du premier coup et j’ai eu mal bien entendu mais ça allait, c’était comme d’habitude. Plus que 3 !!! Ouf ! J’arrive au bout enfin !
IMG_20150626_090717
Avec Joëlle, nous sommes allées manger au parc, il faisait bon, beau et c’était agréable. Nous avons papoté puis nous sommes parties chacune de notre côté, vaquer à nos occupations.

J’ai reçu les photos du shooting photo de la Fondation Québécoise du cancer et elles sont superbes même si j’ai du mal à me reconnaître. Je ne vous les posterai pas ici, elles seront en ligne prochainement et je mettrai les liens sur mon blog pour que vous puissiez les voir.

Lundi, j’ai un autre shooting photo pour un projet mystère dont je vous parlerai prochainement.

Présentement, on est vendredi après-midi, l’article sera posté demain matin heure canadienne. Je vous laisse sur une note musicale d’un groupe dont j’ai eu un véritable coup de cœur, WALK THE MOON avec leur titre DIFFERENT COLORS.

Publicités

À bout…

Bonjour à tous,

J’arrive au bout de mes traitements de chimio et je commence moi-même à être à bout… Je n’en peux plus, la fatigue est là, j’essaye de passer outre et de faire des activités mais j’empire les choses.

On m’a déplacé ma chimio du jeudi 25 au vendredi 26 car il y a beaucoup trop de monde le jeudi et que ce n’est pas grave de me décaler d’une journée.

Depuis quelques jours, je suis triste, pas bien, comme m’a dit ma psy : vous êtes dans un creux. Je m’en rends compte en effet. Jeudi a été une journée assez difficile. J’ai eu ma chimio comme tous les jeudis, j’y ai été seule comme les 3 dernières sauf que cette fois-ci, j’aurai aimé que quelqu’un soit à mes côtés… J’étais dans une petite salle de 4 lits. L’infirmière me pique et part s’occuper d’autres patients et là, mon bras devient très douloureux, je me tord de douleur. Elle l’enlève car visiblement ça ne passe pas bien, j’ai une boule qui s’est formée.

Elle essaye à nouveau de piquer, ça ne passe pas, elle essaye une troisième fois, on pense que c’est bon et de nouveau, une boule se forme et cela devient douloureux. Elle se lève et va s’occuper des autres patients dans une autre salle, car sa collègue est partie diner et elle s’occupe de deux salles. Pendant son absence, je commence à pleurer, je ne sais pas pourquoi mais je pleure et je n’arrête pas. Il y a deux autres patientes avec moi, elle me voit pleurer et le mari de l’une d’elle va prévenir l’infirmière. Elle vient me voir en me demandant ce qui ne va pas. Je lui répond que c’est juste un ras-le-bol.
IMG_20150618_131845IMG_20150619_045431

On est presque rendu 14h et je ne suis toujours pas piquée… Elle revient et me pique, elle me dit que c’est le dernier endroit où ils peuvent piquer pour la chimio et c’est bon, ça passe ! Ouf ! Enfin, je suis branchée et je peux enfin recevoir ma chimio. Je suis rentrée chez moi très fatiguée, je ne me sentais pas bien dans le métro. Je me suis posée en arrivant.

Suite à cette chimio, je n’ai pas dormi pendant 3 nuits malgré les somnifères et je commence à avoir des douleurs dans le bout des doigts, c’est vraiment handicapant. J’ai eu l’infirmière pivot qui m’a dit que c’était le décadron qui empêchait de dormir, ce qui est étrange car jusqu’à présent, je n’avais rien eu. L’infirmière m’a dit que c’était un cumul, que mon corps allait se sentir fatigué de plus en plus…

Plus que 4, il faut que je tiennes bon !!!

Plus que 5…

Me voilà rendue à plus de la moitié de mon traitement de chimio taxol, plus que 5 ! Finalement, c’est passé très vite et en même temps, si long…

Je ne sais pas pourquoi mais je stresse un peu plus pour la radiothérapie que pour la chimio et pourtant, les effets secondaires sont moindre : moins de fatigue, pas de nausées, pas de perte de cheveux, pas de douleurs musculaires, pas de goût bizarre dans la bouche, pas de produits toxiques dans mes veines… je vais même avoir mes globules blancs qui vont remontés et mes défenses immunitaires également.

Mais, car il y a un mais… je vais être brûlée… comme si j’avais un énorme coup de soleil sur la moitié du haut du corps droit.

J’ai beaucoup supporté jusqu’à présent et parfois, je me sens flancher… Un trop plein d’émotion, parfois, je pleure.

Je crois que j’en fais trop… Je commence à fatiguer et pourtant, la fin de mon traitement approche et je vais devoir reprendre la job mais je ne m’en sens pas capable à cause de la fatigue. Je vais essayer d’augmenter le nombre de jours travaillés très bientôt, je vais passer de 2 jours par semaine de job à 3-4… Je vais tenter ! On verra comment mon corps va réagir. En même temps, il me tarde de reprendre une vie normale. Heureusement, rien qu’avec la radiothérapie, je vais pouvoir sortir dans les foules sans risquer une infection.

Pour ceux qui n’auraient pas vu, j’ai perdu mes sourcils et une partie de mes beaux longs cils… Cela ne se voit pas trop avec les lunettes. Ci-dessous, une photo au naturel et une autre avec maquillage.

IMG_20150610_135909 IMG_20150610_143444

Je n’aime pas ma tête de cancéreuse… mais c’est comme ça, je pourrais me maquiller tous les jours mais pas la force et la motivation…

Prochainement, je vous parlerais de deux choses : une interview à venir par un blog et un beau projet avec Lili et d’autres copines de cancer 🙂 (ce dernier, il me tarde de pouvoir vous en parler, je suis si contente de pouvoir y participer !!!).

À bientôt chers lecteurs, chères lectrices !

Mon image

Il y a peu je suis tombée sur un article d’une jeune femme qui parle de l’image de soi après l’opération et le cancer. Je vous invite à le lire –> Club Défi Cancer elle dit vraiment le fond de ma pensée.

L’image de soi… Quand on perd une partie de son corps, ce n’est pas facile, je me dis, ce sein est faux et mon nombril aussi, il a été créé artificiellement, ce n’est plus mon nombril de naissance… et puis ces cicatrices… Elles seront là pour me rappeler ce que j’ai vécu. Mon image en prend un coup et je me pose des questions quant à l’avenir.

Comment se reconstruire ? Accepter cette nouvelle image ? Comment faire pour rencontrer quelqu’un ? C’est un peu ma peur du moment. Qui voudra de moi ? Rencontrer quelqu’un qui m’acceptera avec mes modifications, mes défauts corporels, mon vécu, et puis vivre avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, avec cette peur de la récidive… Et puis toujours la question de savoir comment j’ai pogné cet ostie de cancer…

Déjà que je n’avais pas vraiment confiance en moi avant le cancer, alors imaginez-vous maintenant !

Cécilia dit qu’après tout ça, je serai la Macha 2.0 ^^ J’aime bien ce nom. C’est comme si la vie me donnait une deuxième chance pour améliorer la précédente.

D’un autre côté, le cancer t’apprend à relativiser tout, à moins se prendre la tête, d’être optimiste et de ne jamais être négative, pour éviter que les idées noires ne s’installent car le moral est important dans la guérison (de mon point de vue) et aussi pour encaisser toutes les  »mauvaises » nouvelles qui pourraient survenir pendant le traitement.

Marine de Nicola dit MoMo, toulousaine qui a eu un lymphome de Hodgkin (cancer du système lymphatique) a écrit il y a peu sur son blog Kiss of a Hurricane, un article sur les 10 choses qui changent après un cancer et je l’ai trouvé criant de vérité ! Je vous invite donc à le lire, elle dit tout, il n’y a pas besoin d’en rajouter.

Tellement de choses vont changer après tout ça, je ne sais pas encore comment je vais aborder l’avenir mais sûrement différemment, j’en suis persuadée.

Je vous invite à lire cet article de l’Express sur Comment reconstruire un corps meurtri après un cancer du sein ? et la photo de cette australienne Beth Whaanga qui pose semi-nue sur Internet pour montrer ce que subit le corps après un cancer du sein et son regard en dit long sur ce qu’elle subit de l’intérieur.

beth-whaanga-a-poste-cette-photo-d-elle-apres-avoir-son-cancer-du-sein_4755571

Je vous montrais les miennes dans cet article Bizarre, vous avez dit bizarre ? mais il y a des cicatrices qui sont intérieures…

Vous pouvez retrouver cet article sur Club Défi Cancer ICI !
In english HERE !
CFC-vertical-french