Archives Mensuelles: janvier 2015

En route pour la chimio

Aujourd’hui jeudi 29 janvier 2015, date dont je me souviendrais toute ma vie, ma première séance de chimiothérapie.
Depuis le début, je me souviens de toutes les dates de mes examens, chaque étape, jour après jour… Lorsqu’on me demande de raconter tout depuis le début, je commence bien entendu par le jour où j’ai découvert Biflette, ce satané crabe qui s’est niché dans mon sein droit.

Aujourd’hui, j’ai mon première traitement de chimio, qui va se dérouler en quatre séances, une toutes les trois semaines. Je dis mon premier traitement, car je vais en avoir un deuxième qui va être une séance par semaine pendant douze semaines.

J’ai vu l’oncologue mercredi (hier), en fait, je vais la rencontrer toutes les trois semaines, un jour avant ma chimio pour faire le point et aussi faire les prises de sang obligatoire avant la chimio. Donc, j’ai demandé plein de choses et elle a répondu autant que possible à toutes mes questions. Cécilia était là au cas où j’aurais une mauvaise nouvelle car elle devait me donner les résultats de deux examens.

Pour commencer, mon cœur est en excellente santé, il est très beau. À ce propos, le jour où je suis allée passer mon échocardiographie, c’était l’fun car apparemment, l’homme qui m’a fait mon examen, j’étais une de ses premières patientes jeunes ^^ Ils étaient trois à la fin de mon examen et ils ont dit aimer mon accent de Toulouse 🙂 Que c’était plaisant d’entendre ça. Une médecin m’a dit que les clichés qu’ils avaient pris étaient magnifiques et que tout allait bien à ce niveau-là. Je suis ressortie de là le sourire au lèvre.

Quelques jours avant, j’avais passé une scintigraphie osseuse pour être sûr que le cancer ne s’était pas attaqué à mes os et là, de nouveau une bonne nouvelle : mes os vont bien ! J’étais contente de l’apprendre même si je n’en doutais pas (enfin, un petit doute mais c’est normal de s’inquiéter).

Lors de mon scanner avant mon opération, on a découvert deux kystes aux ovaires. Elle m’a aussi rassuré en me disant qu’ils étaient sans craintes mais ils vont quand même les surveiller de près (environ 2,2 cm chacun). Je vais avoir des mammographies tous les six mois (je suis chanceuse, hein ?).

Dans mon malheur, j’ai de la chance. J’ai un cancer triple négatif, donc qui n’est pas hormono-dépendant, ce qui pose plus ou moins problème car il aurait être traité autrement (et plus facilement, il me semble). La bonne nouvelle est que mon cancer n’est pas HER2. Je ne suis pas médecin mais dans ce qu’elle m’a dit, c’était une bonne chose.

Une autre bonne nouvelle ! Et oui, encore une ! Si jamais mes globules blancs sont très bas, les injections (celles qui étaient hors de prix), elles me seront payées par le gouvernement 🙂 Good news !!!

Sinon, une mauvaise nouvelle, il en faut bien ! J’ai un lymphœdème. Je vais devoir porter un manchon à vie probablement. La physiothérapeute fait son possible pour diminuer le gonflement. En clair, c’est le syndrome du gros bras ^^ Pour plus d’infos, vous pouvez lire cet article ICI de club défi cancer ou alors, ICI sur le site cancer.ca.

J’allais oublier le plus important ! D’après ses propres mots (enfin, une traduction), je n’ai plus le cancer. La chimio est un traitement de choc qui va éradiquer toutes traces de possibles cellules cancéreuses dans mon corps. En clair, vérifier que Biflette n’a pas laissé de chaussettes sales (selon les termes de Lili).

Donc au moment même où l’article est publié, je serais en train de recevoir ma première injection de chimiothérapie en compagnie de Laura. Vous pouvez m’envoyer des messages si vous le souhaitez mais il n’y a pas le Wi-fi dans l’hôpital donc je verrais vos messages le soir en rentrant ou alors le lendemain. Ces prochains jours, je vais devoir me reposer et faire très attention aux risques d’infections. Je vais être vulnérable entre le 5ème et le 10ème après la chimio, c’est là que mon taux de globules blancs risque de chuter. Il va falloir que je prenne ma température plusieurs fois par jour. Dès que j’ai 38ºc, il faut que je la reprenne une heure plus tard, si toujours pareil, il faut que j’aille à l’hôpital et si j’ai direct 38,3ºc, c’est de suite à l’urgence. Mais ne vous inquiétez pas, ça va aller, j’ai une tonnes de documentation sur le sujet avec toutes les précautions à prendre. Mes colocs y sont préparées.

Je vous remets le lien vers le pot commun Le Machathon.

Pour terminer cet article, une chanson que j’adore et que Maude chantonne souvent, je pense qu’elle est d’actualité 🙂

Publicités

Le Machathon

Bonjour à tous,

Depuis quelques jours, un lien circule sur Facebook, et publié ici-même sur mon blog, d’un pot commun, Le Machathon. Je souhaitais vous remercier à tous pour votre générosité, vos messages, vos mots de soutien, vos partages. MERCI !

Merci n’est pas assez fort, je vous en suis reconnaissante.

Pourquoi un pot commun ? Et bien, comme je l’avais expliqué dans l’article Oh ! une oncologue, il m’a été proposé un traitement que j’ai dû refuser faute d’argent. Je m’explique. Je suis détentrice de la carte d’assurance maladie, la RAMQ. Cela me permet d’aller voir le médecin, de recevoir des soins à l’hôpital sans payer mais dès qu’il s’agit d’acheter des choses à la pharmacie, c’est de ma poche ! Pourquoi ? Tout simplement parce que j’ai un visa temporaire et que je ne suis pas résidente. Les médecins et autres personnes du domaine médical ne sont visiblement pas au courant de ça, puisqu’à chaque fois, je lis de la stupéfaction sur leur visage et ils me disent que je me trompe.
Depuis le 27 novembre 2014, je n’ai plus aucuns revenus car je ne peux pas travailler. Je touche l’assurance chômage-maladie jusqu’à mars 2015 (60% de mon salaire) et après plus rien ! J’ai un loyer à payer, la nourriture (car bien se nourrir pendant la chimio, c’est important), les transports (je dois éviter au maximum le contact avec une foule pour éviter les infections) et les médicaments pour réduire les effets secondaires.

La réalité est que, je pense, toute personne dans ma situation serait rentrée en France pour se faire soigner. Et là, vous me direz pourquoi je ne suis pas rentrée ? Parce qu’ici, c’est chez moi, je veux vivre ici, je veux y rester, y vivre, je suis ici chez moi alors pourquoi rentrer dans un pays où je ne suis pas heureuse. Attention ! je n’ai rien contre la France mais ma situation me déprimait et c’est pas faute d’avoir essayé de changer de ville ou de job…

Mardi matin, je suis allée à une réunion d’information sur la chimio, on m’a donné un paquet de documents et d’informations sur le déroulement des séances et le retour à la maison. Je vais devoir faire très attention, notamment le contact avec du public et les personnes contagieuses.
Et le soir, une petite soirée entre amies, assez intime pour me raser la tête. Oui, je me suis coupée les cheveux très courts pour ne pas avoir à pleurer en trouvant une énorme touffe de cheveux sur mon oreiller ou en me lavant les cheveux. Mais tu es sûre de perdre les cheveux ? et bien oui, c’est ce que m’a dit l’oncologue et donc, je préfère les couper quitte, à ce que je ne les perde pas, ça repousse des cheveux ! :p

Montage enterrement cheveux

Merci les filles ! ça a été le fun et finalement moins horrible que ce que je pensais, c’est pas si pire !

J’ai également pris la décision de faire un traitement homéopathique pendant mon traitement de chimio car je veux diminuer les effets secondaires. Là aussi, ça a un coût mais c’est pour que je puisses passer à travers tout ça, sans trop de soucis.

Encore une fois, je souhaitais vous remercier pour tout ! Merci
Bientôt la chimio… Jeudi prochain… j’espère que ça ira bien !
IMG_20150120_221403

Voilà ma trombine après l’attaque du rasoir maudit ^^
Continuez à partager le lien du pot commun, merci beaucoup !
Besos à tous !

P.S. : J’ai un Ask.fm n’hésitez pas si vous avez des questions 🙂

Oh ! une oncologue

Vous vous souvenez de mon emploi du temps rempli et bien en fait, il s’est ajouté quelques trucs, notamment le rendez-vous de l’oncologue, UNE oncologue.

Lundi 5 janvier : test génétique
Je me suis rendue avec Mary à mon rendez-vous au service génique du CHUM. J’y ai rencontré quelqu’un qui m’a posé toutes sortes de questions au sujet de ma famille, un vrai arbre généalogique, avec tous les soucis de santé de tout le monde, etc. Ensuite, elle m’a expliqué les tests qui allaient m’être fait et ce que les résultats donneront. Vu que c’est très scientifique, je ne pourrais pas vous répéter ce qu’elle m’a dit, juste qu’elle m’a fait faire 2 autres tests en plus du BRCA1 et BRCA2. Les deux autres, je n’ai pas voulu les noter car elle m’a dit, vous pouvez regarder sur Internet mais cela risque de vous faire paniquer… je sais juste qu’il y en a un qui va pouvoir plus ou moins me dire si j’ai des risques de faire d’autres cancers que celui du sein. Elle me demande aussi si je veux connaître les résultats, drôle de question mais apparemment il arrive que certaines patientes ne souhaitent pas le savoir, moi si, je veux savoir !
De là, je suis allée dans un hôpital pour que l’on me fasse les prélèvements de sang pour le test, j’aurais les résultats dans 1 à 2 mois et ils me seront donnés de vive voix.

Jeudi 8 janvier : physiothérapeute
La physiothérapeute était contente des progrès que j’ai fait en peu de temps, elle m’invite donc à continuer à faire mes exercices 2 à 3 fois par jour 🙂
À la suite de ça, je suis allée au service des archives de l’Hôpital pour demander mon dossier complet médical pour amener à ma visite médicale pour ma résidence permanente (cf. Et la RP dans tout ça ?). Y’a plus qu’à attendre… 1 semaine m’a dit la personne des archives 🙂
Juste après, vu que j’étais à côté, je suis allée rendre visite à mes patrons et mes collègues pour leur souhaiter une bonne année.

Vendredi 9 janvier : chirurgien-plasticien
Je suis arrivée un peu plus tôt pour essayer de croiser Lili (auteur de Tchao Günther) et on s’est vue. Mary m’accompagnait, on a papoté toutes les trois le temps qu’elle soit appelée, elle avait une heure de retard… Il était 11h et mon rendez-vous était à 11h35. Avec Mary, on a parlé et on s’est essayée au crochet XD
Une heure passe, 2 heures… Bref, au bout d’un certain temps je dis à Mary de partir car elle avait des choses à faire. Il faut savoir qu’on n’avait pas mangé -_- J’ai été appelée à 15h05, j’en suis ressortie à 15h07 un record ! Il m’a fait entrer, il a regardé mes cicatrices, il m’a dit que c’était beau, on arrête le polysporin et les pansements et je masse le tout ! Il a pris des photos et il me dit on se revoit quand vos traitements seront terminés. Hein ? Quoi ? Oo O-K ben attendre 3h30 pour entendre ça… 😦 Bref, j’en ai terminé, pour le moment, avec le chirurgien-plasticien, au fur et à mesure, je ne vois plus les gens, manque plus que l’oncologue qui se fait désirer mais heureusement j’ai mon rendez-vous la semaine prochaine.

Mercredi 14 janvier : oncologue
J’y suis allée avec mes colocs, à peine assises, je suis appelée et là, ça a commencé, le déluge d’informations.
Pour commencer, elle m’annonce que j’ai un cancer de stade IIB et qu’il va falloir s’assurer que toutes cellules cancéreuses possibles dans mon corps soient bien enlevées. Elle a dit qu’on pouvait dire que je suis en cours de rémission. Je vais devoir passer une scintigraphie, une échographie de la thyroïde et une échocardiographie transthoracique au repos. J’ai demandé pour mes ovaires et lors de mon scanner du ventre, ils ont vu des kystes mais ils sont benins donc pas de soucis à avoir.
Pour ma chimio, je vais avoir une infirmière pivot qui va être là lors de mes traitements et disponible au téléphone en cas de besoin.
Et donc, elle m’annonce le traitement qui m’a l’air bien, 6 séances aux 3 semaines, c’est super ! 2 traitements, les 3 premiers un mélange de 3 produits et les 3 derniers, 1 seul produit. Mais là, je l’avertie que je n’ai pas l’assurance médicaments et là, ça se corse… Elle me dit qu’elle prévoyait me prescrire des injections à faire le lendemain de la chimio pendant 7 jours mais sans assurances, ces injections me coûteraient 1 000$ par jour… Oo What ??? Donc en gros, 21 000$ pour que mon traitement soit plus rapide (et plus efficace ?). Donc là, elle cherche une solution et avec un autre oncologue qui la chapeaute, ils trouvent une solution. Faire 4 séances du premier traitement et enchaîner avec 1 séance de chimio toutes les semaines pendant 12 semaines… Ce qui veut dire que je ne vais pas pouvoir travailler jusqu’à mi-juillet… 😦
Là se pose la question de comment vivre sans aucuns revenus jusqu’en juillet en ayant le chômage-maladie jusqu’à début mars… Un nouveau coup dur qui s’en vient… Dur ne pas pleurer dans cette situation.
Je commence ma première séance de chimio le jeudi 29 janvier, donc très bientôt mais avant ça, je vais avoir des tas d’examens médicaux et des rendez-vous pour la préparation.
Pour ce qui est de la radiothérapie, on n’en a pas parlé pour le moment, on verra tout ça après mes traitements de chimio.

Jeudi 15 janvier : physiothérapeute et art-thérapie
La physiothérapeute est contente de mes progrès, mon bras droit est passé de 10% plus gros que le gauche à 6%. Je récupère bien mon bras et j’en suis contente.
Après ça, je suis allée rejoindre Lili pour de l’art thérapie à la Fondation québécoise du cancer, c’était ben l’fun ! J’ai fait 3 dessins dont un avec de la peinture. J’ai aimé discuté avec des femmes atteintes de cancer pas toutes du sein, il y en avait une que j’ai particulièrement aimé, c’est Virginie, une fille merveilleuse, atteinte d’un cancer du cerveau, je suis admirative de sa force.

Vendredi 16 janvier : scintigraphie
L’oncologue m’a prescrit plein d’examens médicaux et la scintigraphie en fait partie. J’y suis allée avec Mary, on m’a injecté un produit qui se fixe sur mes os pour qu’ils ressortent à la gamma caméra. Après injection, ils m’ont dit de revenir dans 2h-2h30 pour faire l’examen. Du coup, on est allée diner à Dame Tartine, on a papoté et je suis retournée à l’hôpital pour mon examen.

Jeudi soir, je dois vous avouer que j’ai craqué, oui, craqué… un trop plein de choses, visites médicales, informations à avaler… j’ai fait une crise de panique, je n’arrêtais pas de pleurer et je suffoquais, je faisais de l’hyperventilation, j’ai cru m’évanouir, d’autant plus que j’étais seule… J’envoyais des messages sur Fb avec le peu de force que j’avais et quelqu’un a fini par entendre mon appel ! Lili ! Elle m’a calmé et réconforté et après j’ai eu d’autres amies au téléphone. Il paraît que ça arrive de paniquer comme ça et de ne plus savoir si on a fait le bon choix. Ce fameux jeudi, une femme m’a dit qu’il fallait accepter ce que les autres voulaient me donner car ça leur faisait plaisir et qu’ils veulent m’aider à leur façon. J’avoue que j’ai eu du mal à franchir le pas mais je l’ai fait.
Voici le lien pour mon pot commun, vous en faites ce que vous voulez, donner, partager, je vous laisse décider : Le Machathon

IMG_20150107_204421

À vos dons, prêt, partagez ! (ok, c’est moisi mais bon voilà, c’est comme ça)

MERCI D’AVANCE, JE VOUS AIME !!!

Vous pouvez retrouver cet article sur Club Défi Cancer ICI !
In english HERE !
CFC-vertical-french

Et la RP dans tout ça ?

Canada_Flag_Wavy

Allo les gens !

Vous vous souvenez que j’ai déposé une demande de résidence permanente (cf. PEQ, CSQ, RP : Késako?) et bien j’ai enfin des nouvelles !!!
Petit récapitulatif pour ceux de derrière qui n’écoutent pas (hein ! je vous vois, pas la peine de vous cacher derrière votre écran).

Le 27 août 2014, je recevais mon CSQ (Certificat de Sélection du Québec) et quasi dans la foulée, j’envoyais mon dossier de RP (Résidence Permanente), le 30 août (mais le dossier n’est parti que le 2 septembre). Entre temps, j’apprenais l’existence de Biflette 😦

Depuis l’annonce de mon cancer, je stressais à l’idée de recevoir l’accusé-réception de mon dossier… tous les jours, je priais pour l’avoir rapidement pour pouvoir faire la visite médicale au plus tôt et après, j’ai voulu, au contraire, que celui-ci n’arrive jamais… enfin si, mais tard ! On m’avait dit que pour la visite médicale à partir du moment où on la recevait, on avait 60 jours pour la passer (cool !). Mais que nenni, j’ai reçu le 30 décembre 2014, tard le soir, l’accusé-réception de mon dossier à Sydney (Canada)… Je ne savais pas si je devais me réjouir ou au contraire avoir peur…

La nouvelle arrive et tout le monde avait l’air de dire que normalement, quelques jours après on recevait l’IVM (Invitation à la Visite Médicale). Je me demandais quand elle allait arriver mais en même temps, je n’étais pas pressée. Et puis voilà en ce triste jour du 7 janvier 2015 (Je suis Charlie), dans la soirée, je reçois un nouveau courriel m’invitant à passer la visite médicale dans les 30 jours à réception de la lettre… 😦

Et me voilà dans tous mes états, à stresser, à paniquer à l’idée de ne pas obtenir ma résidence permanente… J’avais envoyé avant mon opération un courriel à l’avocate spécialiste dans l’immigration de me confirmer qu’en cas de refus, je pourrais refaire une demande (en sachant qu’ils sont longs pour traiter les dossiers, donc entre la visite médicale et la décision finale, j’ai le temps de guérir 2 fois). N’ayant de réponse de sa part, je lui renvoie un message un peu avant les fêtes et elle finit par me répondre de la rappeler début janvier. Nous voilà rendu début janvier et je l’appelle donc ! Elle m’a rassuré, m’a dit des choses sur la possibilité de faire une contre-expertise donc j’attends de voir comment tout ça va se passer. J’ai fait une demande de dossier médical auprès de l’hôpital car il me faut un dossier de mes antécédents médicaux ou bien ceux actuels. Je ne peux pas tricher, je dois leur dire toute la vérité, de toute manière, ce n’était pas mon intention de ne rien leur dire.

Aujourd’hui, j’attends de recevoir mon dossier médical et de là, je pourrais appeler la clinique pour prendre rendez-vous avec un médecin agréé par l’immigration, il faut 24 heures pour avoir un rendez-vous donc ça ira très vite. Tout ce que je peux dire c’est que j’en serais plus sur mes traitements dans quelques jours mais je vous en parlerais dans un autre article 😀

Quel emploi du temps !

Bonjour et pour ceux qui n’étaient pas passés depuis le 1er janvier 2015, je vous souhaite une très bonne année !

On m’a acheté un agenda car je n’ai pas envie de les oublier (merci Laura). Dans les prochains jours, j’ai pas mal de chose à faire et pas mal de rendez-vous et je vais sûrement en avoir d’autres après ceux-là.

Lundi 5 janvier : Test génétique
Jeudi 8 janvier : Physiothérapeute
Vendredi 9 janvier : Chirurgien-plasticien
Jeudi 15 janvier : Physiothérapeute

Comme vous pouvez le voir, je n’ai toujours pas de rendez-vous avec l’oncologue… Va falloir attendre vendredi prochain sans doute, vu qu’il y avait les fêtes.

Il a neigé le 1er janvier ! On n’a pas eu un Noël blanc mais pour ce qui est du premier jour de l’année, oui !!! Aujourd’hui, samedi 3 janvier, il neige, une tempête est prévue et surtout dès le lendemain de la pluie verglaçante qui fera sûrement des ravages autant sur les routes que dans les rues… Attention ça va glisser !!!

De plus, depuis ce matin, je suis malade, je suis très enrhumée, j’ai le nez bouché, j’ai du mal à respirer 😦 Bref, c’est pas cool 😦 Moi qui voulais aller marcher sous la neige, ben non ! Mais faut que je guérisse vite car si je dois aller à l’hôpital, il va falloir que je porte un masque pour ne pas contaminer les autres personnes plus fragiles que moi.

Je fais les exercices de la physiothérapeute tous les jours, 3 fois par jour et je récupère bien mon bras, je suis très contente. Le hic est que le bras droit est plus gros de 10% par rapport au bras gauche. La physiothérapeute a peur que je fasse un lymphœdème 😦 mais avant de tirer des conclusions trop hâtives, il faut voir dans les prochains jours. Je me suis achetée des balles anti-stress pour ma main droite, elles sont cutes, non ?
IMG_20150102_155343

J’ai toujours mal au ventre en position couchée, tous les matins vers 5h-5h30, je suis réveillée par la douleur du ventre et du dos… il faut que je me lève pour que la douleur cesse… C’est un peu pénible de ne pas pouvoir dormir autrement que sur le dos.

Certains se demandent ce que je fais de mes journées et bien, je regarde internet, les vidéos, l’actualité, des skypes, je suis des cours d’anglais en ligne, je lis parfois, je regarde Netflix des séries ou des films en anglais, sous-titrés en anglais pour me perfectionner, parfois je sors me balader mais c’est assez rare, je reste plutôt enfermée et puis personne ne vient me voir donc bon, heureusement que j’ai deux colocs en or qui sont là si besoin et bien entendu mes amies.

Une petite photo de moi pour vous montrer que je vais bien, de ne pas vous inquiéter, pour le moment, je guéris lentement mais sûrement.
IMG_20141231_162255

Je pense avoir fait le tour, dès lundi ma course commence car les rendez-vous, à part celui de vendredi, sont tôt, à 9h-9h30…

Besos à tous et à bientôt pour des nouvelles toutes fraîches :*

Bonne année 2015 !

ENFIN !!!! L’année 2014 est terminée et je dois dire que j’en suis bien contente car elle n’a pas été de tout repos et pas très joyeuse, si je puis dire…

Carte de voeux 2014-mini

Je vous souhaite à tous une très bonne année 2015, très joyeuse, le meilleur pour vous tous, la santé (surtout la santé), de la joie et de la bonne humeur dans votre vie.

Beaucoup de chose ces derniers jours et beaucoup de rendez-vous de pris mais je vous laisse tranquille aujourd’hui, on s’en reparle plus tard avec, je l’espère, pleins de bonnes nouvelles pour ma santé 😀 ben ouais, je suis comme ça ! ^^

Une petite mauvaise nouvelle pour finir l’année 2014… Allo la planète c’est fini 😦 le 31/12 était la dernière émission, de l’année, on l’espère tous. Mais cette émission est comme le phœnix, elle renaît de ses cendres encore et encore ! Donc pour écouter mon dernier passage, je vous invite à écouter le podcast à partir de 49min15. Pour l’occasion, Éric et Anneka avaient ressorti mon jingle ^^ une page se tourne mais le livre n’est pas fini !
Émission du mardi 30 décembre 2014

Vous pouvez soutenir l’émission en laissant vos messages sur la page Facebook, pour leur montrer votre amour. Il faut savoir que grâce à cette émission, j’ai rencontré plein de monde et certains sont devenus mes amis, de très bons amis. Je suis heureuse d’avoir pu vivre cette expérience et d’avoir échanger avec des gens du monde entier. On se sent comme orphelin car Allo la planète était plus qu’une simple émission, c’était une oreille, une aide, une famille… On espère tous (les auditeurs) que 2015 sera un bon cru pour la renaissance de cette communauté de ALP. Si vous souhaitez écouter l’histoire de Éric Lange et l’histoire de l’émission, c’est par ici –> Radio Fugue FM

Je sais je radote mais encore merci à tous pour tout, pour vos messages de soutien, vos courriels, vos lettres, vos commentaires, bref, pour tout ! je vous aime !!! (quoi ? encore ! mais oui, mais je reçois tellement d’amour que je partage avec tout le monde, je suis comme ça ^^)

Merci - mini

2014, était une année pas très rose pour moi, même morose… mais 2015 sera l’année de… 5 en anglais se dit five comme SURVIVE !!! C’est comme ça, moi je n’y peux rien ^^ donc un bon cru avec de belles perspectives et on croise les doigts quand même pour la suite 🙂
Bizouilles