L’hospitalisation

Jeudi 27 novembre 2014, j’arrivais à l’hôpital à 6h30 pour les admissions. Quelqu’un est venu nous dire qu’on allait nous appeler par notre nom pour nous faire enregistrer. Tout s’est enchaîné très vite à partir du moment où j’ai eu mon admission. Je suis arrivée à l’étage du service chirurgie thoracique-oncologie ils m’attendaient et ils m’ont fait me préparer dans ma chambre. On m’a pris ma tension, ma température, posé des questions et je suis partie direction le bloc.
J’ai pleuré avant de rentrer dans la salle d’opération, j’ai vu l’anesthésiste, mon chirurgien-oncologue furtivement et le chirurgien-plasticien qui m’a fait de jolis dessins sur le corps devant deux spectateurs mâles, l’assistant du plasticien et de l’oncologue. Deux anesthésistes sont venus me brancher, ils me parlent, me disent qu’ils m’ont injecté un calmant et qu’ils vont me faire… Zzzzzzzzzzzzz

Hein ? Quoi ? L’étude à remettre, oui madame M. mais wait… Je ne suis pas à ma job mais à l’hôpital ! Je rêvais de ma job juste avant mon réveil, c’était déjà fini et pourtant plusieurs heures s’étaient écoulées…
Je me réveille difficilement, j’ouvre les yeux, je les referme, je me rendors… je finis par me réveiller et on me prépare pour me monter dans ma chambre.

J’arrive dans le service j’entends quelqu’un qui demande ma chambre, je regarde, c’est Mary ! Le brancard continue sa course jusqu’à ma chambre où j’aperçois avant d’y rentrer, dans le couloir, mes parents et mes amies Cécilia et Laura. Je suis encore dans les vapes mais je suis contente de voir toutes ces personnes à mon chevet. Je blague un peu et je roule des yeux, je suis fatiguée donc tout le monde s’en va. Je suis seule dans ma chambre mais je suis réveillée toutes les heuresm par un infirmier, Yannick de Mazamet ?!? Oh putain, un français de ma région 🙂 ça fait plaisir de se sentir un peu chez soi 😀
Je suis donc réveillée toutes les heures, difficile de dormir comme il faut mais c’est pour la bonne cause. Dans la nuit, on me prévient que je vais avoir un camarade de chambre, un homme qui s’est coupé le pouce. Une chose qui faut savoir c’est que maintenant je suis interdite de pression à vie sur le bras droit donc plus jamais de prise de tension et d’analyse de sang sur ce bras.

Le lendemain dans la matinée, j’ai une assistante du chirurgien-plasticien qui vient me voir et mon plasticien (mais furtivement). Vers 11h, mes colocs viennent me rendre visite. À peine, sont-elles arrivées que l’on me change de chambre pour me mettre dans une où l’on me surveillera toutes les 2 heures. Je me retrouve avec un autre homme, Matthew, anglophone fort sympathique qui est à l’hôpital depuis un mois. La journée je somnole, je dors, je me réveille, je ne fais que ça. Vendredi dans l’après-midi, mes parents viennent me voir, mes amis aussi. Cécilia, Laura, Sabrina, Jean-Sébastien, Louma et Boris, beaucoup de monde dans ma chambre, le maxi a été 6 personnes en même temps ^^
Je suis malade dans la nuit de vendredi à samedi, je vomis (youpi) et cela me fait atrocement mal… J’ai mal au ventre mais surtout au sein et au bras droit que je ne sais pas comment mettre car vu que mon sein est gonflé, je ne peux pas mettre mon bras le long du corps.

Tous les jours, j’ai l’assistant de mon plasticien qui vient me voir si tout va bien et l’évolution de la guérison (il est so cute). Le samedi, je ne me souviens plus trop de la journée vu que j’avais été malade la veille… Je sais que Mary et Cécilia sont venues me voir, ainsi que mes parents, mais eux, c’était tous les jours. Je n’ai pu me laver que le dimanche (youhou), c’est pas la joie de se laver toute seule et surtout pas facile à cause que je ne peux pas vraiment me servir de mon bras droit.

Le dimanche, Maude, Sabrina, Cécilia et Laura viennent me visiter en plus de mes parents. On rigole mais il ne faut pas car j’ai mal mais bon, difficile de se retenir.
Ça fait du bien d’avoir des visites car c’est parfois un peu long la journée, même si je dors beaucoup.
Lundi, l’assistant du plasticien me dit que si tout va bien, je sors mardi. Cela me fait un peu peur car j’ai très mal, plus qu’après l’opération car on m’a enlevé un drain, on m’a ouvert la gaine pour la première fois, je vois enfin mon ventre puis un infirmier vient me refaire les pansements. Ça tire beaucoup, j’ai vraiment très mal !!! Maude, Cécilia et Laura sont venues me voir. Dans la soirée, j’apprends que je sors le lendemain dans la journée.

Mardi, voilà 5 jours que l’on m’a opéré et on peut dire que c’est fini, Biflette a disparu, je ne dirais pas paix à son âme mais plutôt un grand AH-AH ! à la Nelson (réf. Les Simpsons).
On me donne les ordonnances pour les calmants et autres médications. On me demande de prendre rendez-vous pour vendredi avec le plasticien.
Je sors après mon dîner, je ne dis aurevoir à personne dans le service, je pars comme ça… Je prend un taxi pour rentrer pas chez moi mais à l’appart que mes parents ont loué pour leur séjour.
La route est longue et douloureuse… J’arrive à destination et je me pose enfin. J’ai l’infirmier qui m’appelle pour me dire que quelqu’un va passer tous les deux jours pour me faire les pansements. Je fais une petite sieste, la journée passe vite…

Mercredi matin, ma mère me lavait (oui, elle me lave car je n’y arrive pas) et je me suis sentie tout d’un coup pas très bien, j’ai eu tout d’un coup chaud, très chaud, j’ai appelé mon père et je lui dis, je vais perdre connaissance, je me sens partir… et puis plus rien, un gros trou noir et quelques secondes plus tard, je me retrouvais à terre avec mon père me donnant des gifles. Épisode qui m’a fait très peur, tellement, que je ne me sens pas de rentrer encore chez moi. Le midi, Maude est passée et elle est restée dîner avec nous. Le soir, Laura et Cécilia sont passées.
Jeudi matin, l’infirmière est passée pour me changer les pansements, elle est bien fine. Laura est venue me voir et m’a amené des chocolats 😛

Vendredi, le jour tant attendu ou presque. Je revois enfin mon plasticien. Il me dit que je guérit bien, il enlève tous les pansements, tous les drains (j’en avais 4 à l’hôpital, 3 à ma sortie). Il me dit que je dois continuer à me faire nettoyer les cicatrices par l’infirmière et qu’on se revoit le 19 décembre. Il me dit aussi que l’oncologue me contactera dès qu’il aura les résultats de la biopsie de Biflette et de ses excréments (cellules cancéreuses dans le ganglion), sûrement après les fêtes et que mon traitement sera de la chimio et de la radiothérapie… C’est un traitement de fond d’après ce qu’a l’air de dire le plasticien, juste pour s’assurer que tout est parti.

Nous voilà vendredi soir, plus d’une semaine après mon opération. Je récupère bien mais je ne me sens pas encore de rentrer chez moi dans ma coloc. Je suis encore très fatiguée et je ne suis pas encore prête à sortir m’aventurer dehors à me balader car mes pas sont encore hésitants.
Enfin j’ai fini cet article, je suis épuisée donc je file au lit. Certains verront l’article ce soir, d’autres demain ou plus tard. Je dois oublier pas mal de chose à dire mais j’ai de la misère à mettre tous les bouts les uns derrière les autres.

Je souhaite remercier toutes les personnes qui ont pensé à moi, ceux qui m’ont envoyé des messages. Je sais que je n’ai pas répondu à tout le monde mais j’en reçois pas mal, j’essaye de répondre à tout le monde mais pas facile.
Je vous embrasse tous, je vous aime !

Je vous laisse sur cette musique : American Authors – Best day of my life

Vous pouvez retrouver cet article sur Club Défi Cancer ICI !
In english HERE !
CFC-vertical-french

Publicités

Tagué:, , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :