Archives Mensuelles: décembre 2014

Up and down !

Allo tout le monde !

Pour ceux qui me suivent sur Facebook, vous avez dû voir que ces derniers jours n’étaient pas très glorieux, voire déprimants…
Après mon rendez-vous du 19 décembre, pleins de choses se sont bousculés dans ma tête. Et oui, le 21 décembre j’ai écrit que j’avais peur et des craintes et en fait, j’ai pleuré quasi pendant 4 jours ! J’ai paniqué car j’ai cru que j’avais encore un morceau de drain dans le corps et au final non, j’étais toute honteuse quand j’ai vu la radio… (ça c’était le mardi 23 décembre)
J’étais comme déprimée, je broyais du noir, je ne dormais pas alors que je prenais des comprimés pour dormir…

Donc mardi 23, rendez-vous avec le chirurgien-oncologue qui fût très bref ! J’ai surtout parlé avec son  »assistante » qui m’a rassuré sur pleins de points (notamment le fait que je pourrais prendre de l’homéopathie en parallèle de ma chimio). Le chirurgien-oncologue a fait une requête pour un rendez-vous avec un oncologue-médical qui va me suivre pendant mes traitements. Il a également fait une requête pour faire le test génétique.
J’ai demandé si mon cancer était agressif et on m’a dit que d’une certain manière il l’était car à 30 ans, c’est pas normal d’avoir un cancer mais qu’il était localisé, que tout a été enlevé. En fait, sur tous les ganglions enlevés et prélevés, 2 avaient des métastases et non 3.
Avant de partir je lui ai posé la question de la fréquence des traitements de chimio et de radiothérapie. Il m’a répondu que pour la chimio ça serait sans doute aux trois semaines et que peut-être (il a dit peut-être), je n’aurais pas besoin de radiothérapie (\o/ HAPPY !!!). Mais j’attends que ce soit l’oncologue-médical qui me le dise avant de crier victoire.

Ces derniers jours, je me demandais si je n’allais pas rentrer en France et puis, me voilà rassurée et requinquée pour la suite. Je suis déterminée à poursuivre mon traitement ici, au Québec.

Une autre bonne nouvelle, je me lave et m’habille toute seule ^^

Je tiens encore une fois à remercier toute ma famille, les amis, les copains, les gens que je croise dans les salles d’attente, ceux qui me contactent par MP sur Facebook ou qui laissent des messages sur mon blog, ainsi que toute l’équipe médicale qui est très présente pour me soutenir dans cette épreuve.
UN GRAND MERCI !!!

Je vous invite à écouter le passage de Virginie et de son projet  »Un rêve, un espoir, Mon tour du Monde contre le cancer ». Elle est passée dans Allo la planète, vers 16 minutes.
Émission du 22 décembre 2014

1375833_10205973421074718_5658543459103252860_n

J’en profite pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de Noël et de fin d’année !!!

Bizouilles à tous :*

Vous pouvez retrouver cet article sur Club Défi Cancer ICI !
In english HERE !
CFC-vertical-french

Ah ben c’est flou !

À défaut d’être dans le flou artistique, je suis dans le flou total ! J’ai un rendez-vous chez une physiothérapeute pour récupérer la mobilité de mon bras droit qui va bien mais c’est pas encore ça… J’ai donc réussi à avoir une rencontre le 30 décembre, c’est ben cool !

J’ai eu mon rendez-vous avec le plasticien le 19 décembre. J’ai rencontré une femme atteinte d’un cancer agressif qui avait eu une mastectomie des deux seins. Plein de bonnes intentions mais elle m’a flingué le moral, j’ai pleuré toute la matinée, elle a même fait culpabiliser ma mère sur le fait que mes parents repartaient bientôt, que le pire était à venir et que la chimio ça plombe le moral… Bref, j’étais démolie, à cet instant je voulais rentrer en France…
Mais après j’ai vu le plasticien qui m’a rassuré, j’ai pleuré devant lui, il a fermé la porte de la salle et m’a demandé ce qui n’allait pas. Je lui ai fait part de mes craintes, de mes angoisses… il m’a demandé si le chirurgien-oncologue m’avait appelé, je lui ai répondu que non et du coup il est allé chercher une infirmière on lui demandant de me prendre un rendez-vous avec lui pour la semaine prochaine. J’ai donc un rendez-vous avec le chirurgien-oncologue qui n’est pas mon oncologue, donc je vais plus tard, après cette rencontre du mardi 23 décembre, un rendez-vous avec un oncologue pour la suite des mes traitements.
Il m’a dit que dans les ganglions, sur 10 il y en avait 3 avec des métastases… je ne sais pas ce que ça veut dire mais du coup, je suis super inquiète après cette annonce…
Mon plasticien a répondu a une partie de mes questions, m’a confirmé que je pouvais prendre une douche (alléluia !), et que j’en avais fini avec les soins infirmiers à domicile. Il m’a donné rendez-vous le 9 janvier 2015 pour le suivi.
Il m’a aussi dit que je pouvais manger tout ce que je voulais et boire (avec modération) !

Après ma consultation, je suis allée rendre visite à mes patrons et mes collègues qui m’ont accueilli à bras ouverts, j’étais contente 🙂
De là, j’ai amené mes parents manger au St-Hubert, un restaurant assez célèbre ici.
Toute la semaine, j’ai poussé mes parents à sortir visiter un peu la ville et maintenant je peux les accompagner, je suis contente de pouvoir un peu bouger avec eux.
Mardi en allant voir le chirurgien-oncologue nous irons manger à la Banquise pour qu’ils mangent une vraie poutine !

Je suis rentrée chez moi, première nuit sans mes parents et j’ai bien dormi, en même temps prendre un somnifère ça y fait ! :p
Au final, nous n’aurons pas de Noël blanc mais un Noël pluvieux avec beaucoup de précipitations 😦 je suis déçue…
Hier j’ai pu prendre une douche après 3 semaines à me laver avec des débarbouillettes…

Vendredi 19 au soir j’ai fait un petit apéro-dinatoire avec mes amies, Cécilia, Laura et Mary (il y avait aussi mes parents, Séb, un ami à Mary et Martin, le chum de Laura). On a bien ri, j’ai bu un peu d’alcool et mangé du foie gras. C’était l’fun et ça m’a fait du bien. Il faut que je profite au maximum car quand j’aurais commencé la chimio et la radiothérapie, je ne pourrais pas faire grand chose et pas mal de chose me seront interdits…
Ce soir-là j’ai reçu des petits cadeaux de Noël
IMG_20141219_183713IMG_20141219_193340
De la part de Mary, une rose en chocolat et une carte cadeau dans ma boulangerie préférée

IMG_20141220_120229 IMG_20141220_190843
Une BD de la part de Cécilia et une boîte de chocolat de France de la part de mes anciennes collègues de travail (me première job)

IMG_20141221_090551
La femme dans la salle d’attente m’a parlé de ce livre et Laura me l’a ramené. Je vais le lire mais je sais qu’elle a un cancer complètement différent du mien donc il ne faut pas prendre à la lettre tout ce qu’elle dit.

Et voilà, mes parents partent dans 5 jours et je n’en ai pas envie mais il faut que j’y arrive seule. Le plasticien m’a arrêté jusqu’au 1er juin 2015… j’ignore comment je vais pouvoir affronter tous ces mois sans aucuns revenus… le côté financier me fait faire des cauchemars plus que la maladie elle-même. Après, moi je verrais si je me sens capable de re-travailler donc, à moi d’être forte et de passer à travers de tout cela et de continuer à vivre ma vie, mon rêve qui risque de s’arrêter à la fin de ce visa car la visite médicale pour la résidence approche de plus en plus et le cancer est une maladie éliminatoire… je suis considérée comme un fardeau pour la société canadienne… Bref, je rentrerais peut-être ou pas, repousser mon rêve de quelques années, je sais pas mais j’ai peur…

Je vous embrasse tous très fort cher lecteur/chère lectrice, merci pour vos messages, vos pensées envers moi, je suis très touchée par tout ça même si je ne vous dis pas merci individuellement, je sais que je vous suis reconnaissante à jamais !

JE VOUS AIME !

Vous pouvez retrouver cet article sur Club Défi Cancer ICI !
In english HERE !
CFC-vertical-french

La convalescence

Depuis mon retour chez moi (enfin à l’appart que mes parents ont loué), je me sens comme assistée. Je ne peux quasi rien faire sans que quelqu’un m’aide. Ce n’est pas facile de devoir se faire laver, se faire servir, avoir besoin d’aide pour aller se coucher, se lever…
Heureusement que mes parents sont là car je me serais mal demander tout ça à mes colocs.

Je dois acheter un bracelet médical car vu que l’on m’a enlevé des ganglions, je ne pourrais plus jamais me faire prendre la pression au bras droit, c’est-à-dire, plus de prise de tension et plus de prise de sang. Et donc le bracelet indiquerait au secours si un jour j’ai un accident, si je suis inconsciente de voir en un coup d’œil mes contre-indications médicales.
J’ai commencé à regarder sur internet les sites revendeurs et il n’y en a pas tant que ça car il faut une gravure personnalisée.
Universal Medical ID

J’ai une infirmière qui vient tous les deux jours changer les quelques pansements qui me restent (les plaies des drains, le sein et le nombril). Lundi matin, en ouvrant la gain (gaine que je dois porter sans arrêt et que je n’ai pas lavé… je vous dis pas l’état de celle-ci), il y avait des petites traces de sang sur mes cicatrices du bas ventre j’ai donc trop forcé et l’infirmière m’a dit de ne pas essayer d’aller trop vite car ce n’est pas rien comme opération que j’ai eu. J’ai envie de faire des choses mais je reste un peu bloquée tant que je ne peux pas marcher correctement. Je suis limitée dans mes mouvements autant du bras droit que marcher. J’essaye de passer le temps comme je peux mais rester assise trop longtemps me fait mal, couchée trop longtemps n’est pas bon et puis j’ai mal au dos et rester debout me demande aussi quelques efforts…
J’ai l’impression d’être inutile…

Je suis allée marcher mardi prendre l’air, enfin ! J’ai fait un aller-retour à la poste et je suis rentrée car cela me tirer beaucoup trop… Vraiment encore de la misère à marcher et surtout à faire de longue distance. Je dors mal et peu, j’ai mal au dos, mal au ventre… Je me sens fatiguée et pourtant je n’arrive pas à dormir.
Mardi soir, il a commencé à bien neiger et mercredi, nous avons eu une  »tempête », enfin une bonne brassée ! Aujourd’hui on est jeudi et les rues sont remplies de neige, je vais essayer de sortir et accompagner mes parents faire l’épicerie car rester à l’appart c’est pas toujours le fun. J’ai envie que mes parents visitent Montréal car ils n’ont pas fait grand chose voire rien du tout 😦

Je revois le plasticien le vendredi 19 décembre et je n’ai toujours pas de nouvelles de mon oncologue mais la biopsie de mon sein pouvait prendre plusieurs semaines, quasi 1 mois.

Je vous laisse sur ces quelques mots de mon état, mon ressenti ces derniers jours en espérant vous donnez de très bonnes nouvelles très vite !

Bizouilles à tous !!!

IMG_20141210_063506IMG_20141210_022757

IMG_20141211_072117

 Vous pouvez retrouver cet article sur Club Défi Cancer ICI !
In english HERE !
CFC-vertical-french

L’hospitalisation

Jeudi 27 novembre 2014, j’arrivais à l’hôpital à 6h30 pour les admissions. Quelqu’un est venu nous dire qu’on allait nous appeler par notre nom pour nous faire enregistrer. Tout s’est enchaîné très vite à partir du moment où j’ai eu mon admission. Je suis arrivée à l’étage du service chirurgie thoracique-oncologie ils m’attendaient et ils m’ont fait me préparer dans ma chambre. On m’a pris ma tension, ma température, posé des questions et je suis partie direction le bloc.
J’ai pleuré avant de rentrer dans la salle d’opération, j’ai vu l’anesthésiste, mon chirurgien-oncologue furtivement et le chirurgien-plasticien qui m’a fait de jolis dessins sur le corps devant deux spectateurs mâles, l’assistant du plasticien et de l’oncologue. Deux anesthésistes sont venus me brancher, ils me parlent, me disent qu’ils m’ont injecté un calmant et qu’ils vont me faire… Zzzzzzzzzzzzz

Hein ? Quoi ? L’étude à remettre, oui madame M. mais wait… Je ne suis pas à ma job mais à l’hôpital ! Je rêvais de ma job juste avant mon réveil, c’était déjà fini et pourtant plusieurs heures s’étaient écoulées…
Je me réveille difficilement, j’ouvre les yeux, je les referme, je me rendors… je finis par me réveiller et on me prépare pour me monter dans ma chambre.

J’arrive dans le service j’entends quelqu’un qui demande ma chambre, je regarde, c’est Mary ! Le brancard continue sa course jusqu’à ma chambre où j’aperçois avant d’y rentrer, dans le couloir, mes parents et mes amies Cécilia et Laura. Je suis encore dans les vapes mais je suis contente de voir toutes ces personnes à mon chevet. Je blague un peu et je roule des yeux, je suis fatiguée donc tout le monde s’en va. Je suis seule dans ma chambre mais je suis réveillée toutes les heuresm par un infirmier, Yannick de Mazamet ?!? Oh putain, un français de ma région 🙂 ça fait plaisir de se sentir un peu chez soi 😀
Je suis donc réveillée toutes les heures, difficile de dormir comme il faut mais c’est pour la bonne cause. Dans la nuit, on me prévient que je vais avoir un camarade de chambre, un homme qui s’est coupé le pouce. Une chose qui faut savoir c’est que maintenant je suis interdite de pression à vie sur le bras droit donc plus jamais de prise de tension et d’analyse de sang sur ce bras.

Le lendemain dans la matinée, j’ai une assistante du chirurgien-plasticien qui vient me voir et mon plasticien (mais furtivement). Vers 11h, mes colocs viennent me rendre visite. À peine, sont-elles arrivées que l’on me change de chambre pour me mettre dans une où l’on me surveillera toutes les 2 heures. Je me retrouve avec un autre homme, Matthew, anglophone fort sympathique qui est à l’hôpital depuis un mois. La journée je somnole, je dors, je me réveille, je ne fais que ça. Vendredi dans l’après-midi, mes parents viennent me voir, mes amis aussi. Cécilia, Laura, Sabrina, Jean-Sébastien, Louma et Boris, beaucoup de monde dans ma chambre, le maxi a été 6 personnes en même temps ^^
Je suis malade dans la nuit de vendredi à samedi, je vomis (youpi) et cela me fait atrocement mal… J’ai mal au ventre mais surtout au sein et au bras droit que je ne sais pas comment mettre car vu que mon sein est gonflé, je ne peux pas mettre mon bras le long du corps.

Tous les jours, j’ai l’assistant de mon plasticien qui vient me voir si tout va bien et l’évolution de la guérison (il est so cute). Le samedi, je ne me souviens plus trop de la journée vu que j’avais été malade la veille… Je sais que Mary et Cécilia sont venues me voir, ainsi que mes parents, mais eux, c’était tous les jours. Je n’ai pu me laver que le dimanche (youhou), c’est pas la joie de se laver toute seule et surtout pas facile à cause que je ne peux pas vraiment me servir de mon bras droit.

Le dimanche, Maude, Sabrina, Cécilia et Laura viennent me visiter en plus de mes parents. On rigole mais il ne faut pas car j’ai mal mais bon, difficile de se retenir.
Ça fait du bien d’avoir des visites car c’est parfois un peu long la journée, même si je dors beaucoup.
Lundi, l’assistant du plasticien me dit que si tout va bien, je sors mardi. Cela me fait un peu peur car j’ai très mal, plus qu’après l’opération car on m’a enlevé un drain, on m’a ouvert la gaine pour la première fois, je vois enfin mon ventre puis un infirmier vient me refaire les pansements. Ça tire beaucoup, j’ai vraiment très mal !!! Maude, Cécilia et Laura sont venues me voir. Dans la soirée, j’apprends que je sors le lendemain dans la journée.

Mardi, voilà 5 jours que l’on m’a opéré et on peut dire que c’est fini, Biflette a disparu, je ne dirais pas paix à son âme mais plutôt un grand AH-AH ! à la Nelson (réf. Les Simpsons).
On me donne les ordonnances pour les calmants et autres médications. On me demande de prendre rendez-vous pour vendredi avec le plasticien.
Je sors après mon dîner, je ne dis aurevoir à personne dans le service, je pars comme ça… Je prend un taxi pour rentrer pas chez moi mais à l’appart que mes parents ont loué pour leur séjour.
La route est longue et douloureuse… J’arrive à destination et je me pose enfin. J’ai l’infirmier qui m’appelle pour me dire que quelqu’un va passer tous les deux jours pour me faire les pansements. Je fais une petite sieste, la journée passe vite…

Mercredi matin, ma mère me lavait (oui, elle me lave car je n’y arrive pas) et je me suis sentie tout d’un coup pas très bien, j’ai eu tout d’un coup chaud, très chaud, j’ai appelé mon père et je lui dis, je vais perdre connaissance, je me sens partir… et puis plus rien, un gros trou noir et quelques secondes plus tard, je me retrouvais à terre avec mon père me donnant des gifles. Épisode qui m’a fait très peur, tellement, que je ne me sens pas de rentrer encore chez moi. Le midi, Maude est passée et elle est restée dîner avec nous. Le soir, Laura et Cécilia sont passées.
Jeudi matin, l’infirmière est passée pour me changer les pansements, elle est bien fine. Laura est venue me voir et m’a amené des chocolats 😛

Vendredi, le jour tant attendu ou presque. Je revois enfin mon plasticien. Il me dit que je guérit bien, il enlève tous les pansements, tous les drains (j’en avais 4 à l’hôpital, 3 à ma sortie). Il me dit que je dois continuer à me faire nettoyer les cicatrices par l’infirmière et qu’on se revoit le 19 décembre. Il me dit aussi que l’oncologue me contactera dès qu’il aura les résultats de la biopsie de Biflette et de ses excréments (cellules cancéreuses dans le ganglion), sûrement après les fêtes et que mon traitement sera de la chimio et de la radiothérapie… C’est un traitement de fond d’après ce qu’a l’air de dire le plasticien, juste pour s’assurer que tout est parti.

Nous voilà vendredi soir, plus d’une semaine après mon opération. Je récupère bien mais je ne me sens pas encore de rentrer chez moi dans ma coloc. Je suis encore très fatiguée et je ne suis pas encore prête à sortir m’aventurer dehors à me balader car mes pas sont encore hésitants.
Enfin j’ai fini cet article, je suis épuisée donc je file au lit. Certains verront l’article ce soir, d’autres demain ou plus tard. Je dois oublier pas mal de chose à dire mais j’ai de la misère à mettre tous les bouts les uns derrière les autres.

Je souhaite remercier toutes les personnes qui ont pensé à moi, ceux qui m’ont envoyé des messages. Je sais que je n’ai pas répondu à tout le monde mais j’en reçois pas mal, j’essaye de répondre à tout le monde mais pas facile.
Je vous embrasse tous, je vous aime !

Je vous laisse sur cette musique : American Authors – Best day of my life

Vous pouvez retrouver cet article sur Club Défi Cancer ICI !
In english HERE !
CFC-vertical-french