C’tait cassée!

Aujourd’hui, je suis soulagée !
Lundi, j’avais reçu un appel de médecin de l’urgence que j’avais vu en décembre pour mes douleurs intercostales. Ma scintigraphie osseuse avait dévoilé une lésion suspecte sur la 9e côte. J’étais en panique.
Mardi matin à 8h, j’avais réussi à avoir un rdv avec mon oncologue. Il me prescrivait un tep-scan et une consultation chez la radio-oncologue pour éventuellement faire une séance de rayons sur la côte en question.

Mercredi, je recevais l’appel pour passer mon tep-scan le jeudi matin à 7h.

Jeudi, je passais mon tep-scan et je recevais un appel du service de radio-oncologie pour un rdv avec ma radio-onco le vendredi matin à 10h.

Vendredi, donc aujourd’hui, je suis reçue par ma radio-onco qui ne trouve pas les résultats de mes examens et qui veut les voir avant de décider quoi que ce soit… Elle décide de monter voir un médecin pour qu’il lui donne les résultats  »live » pendant que son infirmière appelle la clinique où j’ai passé ma dernière mammo pour avoir les résultats.

15 longues minutes à attendre les résultats, toute seule dans la salle… L’infirmière entre, pose le rapport de la mammo et ressort. Je lis qu’ils ont trouvé un truc étrange dans mon sein gauche, ils vont me rappeler pour des examens supplémentaires… je panique un peu mais garde mon sang froid.

La radio-onco revient et clame haut et fort : tout est beau ! la pression redescend et elle m’explique le rapport de la mammo.

Ouf ! 5 jours de très grand stress qui s’estompe depuis 2 heure environ. Je n’ai pas voulu vous en parler avant car je ne voulais inquiéter personne et que sans plus d’explication, je ne pouvais rien dire de plus. Je suis très contente de pouvoir vous dire aujourd’hui que tout est beau à part que j’ai la 9e côte cassée. La deuxième en moins de 2 ans. La dernière fois, c’était la 7e côte !

Le prochain examen que je vais avoir sera une ostéodensitométrie, pour mesurer la densité osseuse, en vérifier la fragilité et pour voir si je ne fais pas déjà de l’ostéoporose.
Et bien, que de stress pour rien, j’ai tellement eu peur !

Je profite pour remercier toutes les personnes qui m’ont soutenu ces 5 derniers jours qui n’ont pas été facile pour moi et pour ma famille. Merci ❤

Bonne fin de semaine à tous !
Publicités

Des projets? Oui, Madame !

Bonjour, bonjour !

J’avais commencé à écrire cet article le 26 janvier. Il s’en est passé du temps depuis…

J’ai laissé un peu à l’abandon mon blogue car je suis pas mal occupée (comme à mon habitude).

Le début de l’année n’a pas été facile… Après le décès de Cloé, j’apprenais 15 jours plus tard, celui d’Abi… Deux anges ont rejoint les étoiles… Elles vont me manquer 😥
Depuis, j’ai une autre amie qui est entrée à l’hôpital car son état s’est détérioré… 😥 Maudit crabe !

Après cela, j’ai décidé d’être plus présente pour mes amis mais me voilà repartie dans divers projets.

Tout d’abord, je suis très impliquée dans deux projets de recherche au CHUM. Le premier est sur la détection de la détresse du diagnostic jusqu’après les traitements. Il y a eu des publications sur le sujet donc une dans ProfessionSanté.ca –> Détection de la détresse

Le deuxième se nomme PAROLE-Onco. Il y a une page Facebook pour suivre l’évolution de ce magnifique projet Engagement des citoyens et des patients dans le réseau de la santé et aussi un article sur le site du CRCHUM –>Patients-accompagnateurs.
Sans trop entrer dans les détails, il faut savoir que je suis patiente-ressource au CHUM, c’est-à-dire que je collabore avec les professionnels de la santé à mettre en place des outils pour l’accompagnement des patientes-partenaires (patients en cours de traitement au CHUM). C’est bien plus que ça et cela sera une grande avancée au niveau de la santé et j’ai hâte que tout cela se mette en place… en 2019.

Je me suis ré-engagée auprès de Cancer Testiculaire Canada pour la 6 édition du Printemps masculin, le Bal des Couilles. Toujours bénévole en charge de la communication et promo sur les réseaux sociaux. J’ai hâte à tout ça, je suis full excitée et full occupée.

En dehors de tout ça, j’ai des rendez-vous et des examens médicaux tels qu’un scanner de la tête, une scintigraphie osseuse, la mammographie de contrôle, je vais revoir mon oncologue après tous ces examens et j’ai rencontré une ergothérapeute aussi. Je vois régulièrement un ostéopathe pour mes douleurs au bas du dos et cervicales, prochainement aussi, un rendez-vous avec un neurologue et ma médecin de famille. Que de choses ! Si après ça, je ne suis pas full en santé, c’est qu’il y a anguille sous roche…

Sinon, je ne sais pas si vous vous souvenez du shooting photo que j’ai fait en décembre et bien l’autre jour, je suis allée sélectionnée les photos finales, 6 au total. Je les aurai vers avril. Elles sont magnifiques et j’ai bien hâte de vous montrer le résultat. La photographe qui a capturé ces images est Marie-Michelle Duval-Martin (MMDM Photographie).

Récemment, j’ai été contactée par un chasseur de tête sur Linkedin pour un emploi. Je suis allée passer l’entretien à leur bureau. Lors de l’entrevue, ils m’ont comme proposé un emploi dans leur agence de placement. J’ai dû malheureusement décliner leur offre car la job était vraiment trop loin… Donc, je vais passer un deuxième entretien pour le poste pour lequel j’étais allée passer l’entretien. J’ai hâte, j’ai peur, je ne sais pas si je vais accepter…

Ces derniers jours ont été difficile. Je ne sais pas si c’est la médication qui n’est plus adaptée ou si c’est tout le tourbillon de ma vie… Entre mes implications, mes rendez-vous médicaux, examens, attentes de résultats, entretiens, l’hôpital, etc. J’ai parfois l’impression que ma tête va exploser. Je n’arrive pas à faire des choix, à raisonner correctement… c’est horrible de se sentir aussi vulnérable 😦
De plus, il y a un collègue qui a démissionné… et une autre, qui venait d’arriver, qui va partir 😦 rien ne va depuis quelques temps…

Mais il faut rester positif, relever la tête et continuer à avancer sans trop trébucher.

2018, l’année de la réussite !

Allo tout le monde,

Je suis bien revenue de Jamaïque, entière mais pas vraiment reposée… Mon retour a été dynamique entre des sorties non prévues, improvisées (les meilleurs à mon goût) et un début d’année triste également…

Tout d’abord la Jamaïque. Je vous invite à aller voir mon compte Instagram pour voir quelques photos
Macha_o_canada

L’hôtel où j’étais est donc celui de ma sœur et de son conjoint. Son nom est Hotel Jamaican Colors et je vous le conseille vivement ! C’est un endroit calme, paisible, on y mange bien et le cadre est magnifique. Sur le site de TripAdvisor on peut voir de très belles photos que je vous invite à regarder.
Photos du site TripAdvisor

À mon retour, je n’ai pas vraiment eu du temps pour me reposer. Le lendemain soir de mon arrivée, je suis allée souper avec des amis une fondue au fromage, qui a été la première de ma vie ! Pour vrai, je n’en avais jamais mangé avec cela. Une belle soirée, plein de rires et on a fini tard, vers 1h30. Le lendemain, enfin, plutôt quelques heures plus tard, nous nous retrouvions, quasi la même gang à un brunch à la Petite Marche avec 40 autres personnes. C’était fou ! Et pis encore le lendemain, ben c’était le 31. J’ai passé une soirée mémorable, une soirée de folie avec des gens que j’aime. On a bu, on a ri, on a dansé, c’était l’fun et je ne regrette pas ces trois jours de folies. Après tout ça, je me suis écroulée de fatigue et une bonne migraine ait apparu…

Le soir du 1er, j’ai appris une triste nouvelle… Une amie à moi, ma p’tite sœur québécoise, Cloé, est partie rejoindre les anges. La nouvelle a été comme un coup de masse sur la tête. Je ne réalisais pas ce que l’on venait de m’apprendre, je ne voulais pas y croire. Cloé, mon amie Cloé que je ne pourrais plus serrer dans mes bras, que je n’entendrais plus rire et voir sourire. Sa lumière restera dans mon cœur à jamais. Je l’aime et je ne l’oublierai jamais.

Je sais que l’année me réserve d’autres mauvaises surprises de ce genre car j’ai une autre amie qui est en soins palliatifs… La vie peut parfois être dure mais il faut savoir accepter tout cela, ainsi que la maladie et même la mort.

Je vous souhaite à toutes, à tous, une belle année 2018, pleine de réussite, de bonheur, de santé et d’amour. N’oubliez pas que l’amour est plus fort que tout et ne cessez jamais de le dire à vos proches.

JE VOUS AIME ❤

Des vacances, des vraies

Bonjour à toutes, à tous,

Je vais enfin partir en vacances, de vraies vacances! Vous vous dites, ouais mais tu pars souvent en vacances… Not really ! Quand je parle de vraies vacances, c’est partir ailleurs que dans sa famille, chez des amis, des endroits familiers, etc. Là je pars en dehors du pays, en dehors de l’Europe, je pars en Jamaïque! Certes, c’est pour aller voir ma sœur mais je vais surtout voir un autre pays et changer de climat par la même occasion ^^
Mes dernières vraies vacances remontent en 2008, lorsque je suis allée à Montréal, une semaine avec mon amie Julie.

Je vous en ai déjà parlé de l’hôtel de ma sœur, Hotel Jamaican Colors, un petit lieu de paradis éloigné des grandes villes et des hôtels tout inclus où tu larves au bord de la piscine entouré de larveurs tout comme toi… Je ne dis pas que ce n’est pas bien mais rester dans un hôtel enfermé et ne pas profiter de ce qu’il y a autour, c’est triste.

Je vais donc être absente du 16 au 28 décembre inclus. Je prendrais de temps en temps mes messages mais j’avoue que je vais essayer de couper internet pour mieux relaxer. J’ai envie de me vider la tête et ne plus penser à la maladie, aux petits tracas, à ma côte cassée, etc. Je veux vraiment faire une coupure pour mieux revenir.

Édit : j’ai encore une côte cassée mais pas la même que la dernière fois, c’est la 8e côte cette fois-ci et l’année dernière, c’était la 7e…

Je vais avoir un choc thermique car lorsque je vais partir, il fera environ -14 °C à Montréal et en Jamaïque, il fera entre 31 et 40 °C ^^ je pense amener très peu de vêtements et rester en maillot toute la journée, ça évitera de me surcharger, déjà que je vais amener pas mal de choses à ma sœur et ma nièce. Ma nièce que je n’ai pas vue depuis plus de 2 ans et qu’il parait qui a beaucoup grandi! Parait qu’elle est train de me rattraper en taille Oo

Bref, j’y vais pour voir ma sœur, mon beau-frère et ma nièce, j’y vais pour des vacances, pour voir du pays et prendre le tout relax avant d’attaquer la nouvelle année 🙂 j’espère vivement que 2018 sera une belle année plein de surprise… Deux mille dix-huit rime avec fortuite et réussite ! Donc on va bien méditer sur ces mots pour que cela se réalise !!!

Un dernier lien pour que vous puissiez contempler le lieu où je serais :p
Photos Tripadvisor

Bye chers lecteurs, chères lectrices, je vous reviens après mes vacances avec plein de photos ^^

Plus qu’une semaine à tenir !!!

I’m Shakaddict !

Bonjour à toutes, à tous,

Aujourd’hui, je change de sujet en parlant musique. Je souhaite vous parler de Shaka Ponk. J’ai déjà fait mention de ce groupe dans des précédents articles mais là je souhaite y consacrer un article au complet.

J’ai découvert le groupe en 2006 lors de la sortie de leur premier album Loco Con Da Frenchy Talkin’. À cette époque, je prenais une grosse claque, un mélange de punk-électro-rock avec comme visuel un singe nommé Goz. J’avais vu qu’ils passaient en concert proche de chez moi mais à ce moment-là, je n’aimais pas aller à des concerts toute seule. J’ai dû attendre 2008 pour les voir la première en concert.
Entre temps, je faisais connaissance d’une communauté très petite de fans Shakaddict. C’était un certain Yianna qui était à l’origine de cette communauté et j’aimais beaucoup échangé sur le groupe avec lui et d’autres fans. Petit à petit la communauté a grossi, surtout après la sortie de leur deuxième album Bad Porn Movie Trax. Ce groupe a tellement une énergie sur scène que ça en est débile. Ce sont des bêtes de scène.

Sur le site Shakaddict, vous retrouvez toutes les infos nécessaires à connaître sur le groupe. Je ne suis pas là pour vous en faire une bio mais plutôt vous parler de mon amour pour ce groupe. Je fais partie de la team Shakaddict depuis 2009, on travaille fort en collaboration avec le groupe et la maison de disque. Malgré que je sois au Québec, je continue à collaborer avec Shakaddict. Actuellement la team est composée de Yianna, MéloW, Tiki et moi, parfois, Miakou collabore avec nous également. On apporte chacun quelque chose à Shakaddict, c’est ce qui fait qu’on s’entend bien.

Le groupe est composé de Frah, Samaha, Cc’, Ion, Mandris et Steve. Ah non ! J’oubliais Goz ! Même si celui-ci est virtuel, il fait parti du groupe, il en est le pilier.

Je vous parle de Shaka Ponk aujourd’hui car ils viennent de sortir un nouvel album après une pause de 2 ans bien méritée. Enfin, une pause… pas vraiment, car les Shaka sont des fous de travail, ils ne se posent pas vraiment, ils prennent leur temps car ils ont un petit côté perfectionniste.
Donc l’album The EVOL qui fait pas mal polémique à cause de la couverture du CD. Il faut voir au-delà de cette couverture, il faut lire l’intérieur du livret pour connaître les intentions du groupe et ce qu’ils ont voulu faire passer comme message car il y a toujours des messages dans leur musique.

Bref, depuis le dévoilement du visuel du dernier album, les critiques pleuvent, on parle de racisme, de zoophilie, de choses malsaines… Mais qui critique ce visuel? Ah ben oui, des partisans de la manif pour tous contre le mariage homosexuel… Donc pas de doute, des gens qui ne réfléchissent pas avec un esprit étroit… Désolée d’être aussi tranchante mais j’ai droit à dire ce que je veux sur mon blog.

C’est assez facile de trouver des articles sur le groupe en ce moment, il suffit de taper Shaka Ponk dans la barre Google et vous verrez les articles pleuvoir.

Je tiens à ajouter que je porte ce groupe dans mon cœur depuis des années et que je les aime et que je les soutiendrais quoi qu’ils arrivent car je sais qu’on partage des intérêts communs.

J’vous aime mes Monkeyz adorés ❤ ❤ Hâte de vous revoir !!!

Ô Canada !

Bon ben ça y est ! Je vais sûrement bientôt devoir apprendre par cœur l’hymne national du Canada car j’ai déposé samedi ma demande de citoyenneté. C’est la dernière étape, après cela je n’aurai plus à débourser des sous ^^

Si j’ai ma citoyenneté, j’aurai dépensé en tout et pour tout environ 3500$ pour immigrer au Québec. Si je suis acceptée, je dois d’abord passer un examen écrit pour savoir si je connais bien le Canada, son histoire, système politique, etc. et je devrais porter serment à la reine d’Angleterre en chantant l’hymne national.
https://www.youtube.com/watch?v=L8Sw6ScUmnk

Sinon, en dehors du dépôt de ma citoyenneté, j’ai enfin mes rendez-vous du centre de la main et en neurologie.

Petit rappel : ma main droite est très douloureuse depuis décembre 2016. Depuis tout ce temps, j’ai mal à la mal à tel point que je ne peux plus écrire alors que je suis droitière et je dois utiliser la souris de la main gauche.
Pour la neurologie, c’est parce que j’ai très souvent mal à la tête mais surtout pour vérifier que mes douleurs à la main n’est pas dû à un problème au niveau de mes nerfs puisque j’ai fait de la neuropathie pendant mes traitements. J’ai tellement hâte de savoir ce que j’ai ! J’en ai marre d’avoir mal.

Le petit plus : ma médecin de famille revient de son congés maternité très bientôt donc je vais pouvoir la voir pour mes soucis de vésicule biliaire… Oui, les douleurs que je pensais être de ma côte, semble venir de la vésicule et j’ai de plus en plus de mal à manger, surtout le matin. Je suis souvent nauséeuse… 😦

Finalement, Octobre rose est assez calme pour moi à part 2-3 petites choses, je suis assez relax par rapport à l’an passé et tant mieux. J’ai juste participé à des articles, témoignages écrits, et quelques projets photos, tout en simplicité.

ÉDIT du 17-10-2017
L’article que j’ai écrit pour le HuffPost Québec est déjà paru, voici le lien : À toi, maudit crabe

Je vous dirais si j’ai ma citoyenneté et les commentaires des médecins. L’automne est là suivi de l’hiver. On reste au chaud.
Fall GIFs - Find & Share on GIPHY

Se brûler les ailes…

Bonjour à tous, à toutes,
Quand tout le monde dit que tu dois t’arrêter car tu en fais beaucoup trop et que ton ostéopathe te dit qu’il faut que tu te reposes car ton corps est tout magané et qu’il va lui falloir plusieurs séances pour te faire partir toutes les douleurs que tu as accumulé ces derniers mois.
Mon corps n’est qu’un nid de douleurs depuis plusieurs mois… À force d’en faire trop, je vais finir par me brûler les ailes…
Alors j’arrête ! Je vais freiner sur pas mal de choses dans les prochaines semaines, désolée si je dis non à vos invitations mais je suis épuisée et j’ai l’impression de ne jamais me poser malgré que je ne fais quasi rien les soirs en semaine.
J’ai d’énormes tensions dans le cou, les épaules, le dos… Je suis nouée de partout. À chaque visite chez mon ostéopathe, je suis de plus en plus tendue… Il m’a dit qu’il fallait que j’apprenne à dire non ! Que mon dos n’allait pas pouvoir supporter longtemps toute cette tension…
Je l’aime bien mon ostéo et j’ai envie de l’écouter car il connaît mon corps plus que moi. J’ai tous les symptômes de cette affiche… Alors je pense que stopper un peu, me fera le plus grand bien­.
Je vais essayer de prendre du temps pour moi mais c’est difficile quand tu as envie d’aider les autres et d’être là pour les autres.
Ces dernières semaines, je fais du bénévolat. J’ai passé toute ma fin de semaine au NCHUM pour l’ouverture avec les visites des riverains, des employés et leurs familles, et bien entendu, le dimanche avec les officiels, dignitaires, ministres, etc.
J’ai fait plein de belles rencontres et j’aime ça 🙂
Pour tenir, je fonctionne avec l’adrénaline et le cafééééééééééééé mais la meilleure solution est de dormir, se poser et prendre un peu de temps pour soi avant de repartir à l’attaque.
Je vous souhaite à tous une belle journée ou soirée selon l’heure à laquelle vous lisez cet article et surtout, prenez soin de vous mes petits sucres ❤

It’s all good

Bonjour chers lecteurs, chères lectrices,

Je commence par vous dire la bonne nouvelle : tout est beau !
Les résultats de mon IRM ont montré que je n’avais rien, aucune trace de récidive, de tumeur cancéreuse ou autre. Cela n’explique toujours pas mes douleurs mais l’oncologue veut quand même comprendre, faque il m’a fait une ordonnance pour voir un neurologue. D’ici un mois, je verrais un neurologue pour voir si ce n’est pas les nerfs qui sont atteints.
Petit rappel : Lorsque j’ai eu mes traitements de chimio, le taxol, j’ai fait de la neuropathie et ils ont dû diminuer mes doses de chimio pour les 3 dernières injections (75%, 50% et 50%). J’ai eu des comprimés pour calmer mes nerfs durant 6 mois environ.
Sinon, prochain rendez-vous avec mon oncologue : dans 6 mois pour un contrôle, avec mammographie sauf si avant il y a de quoi et on va dire qu’il n’y aura rien, n’est-ce pas !

En dehors de ça, je peux dire que je profite bien de la vie. Il y a 2 semaines environ, j’ai eu un gros samedi. Je me suis levée tôt pour aller à l’évènement Yomni de la Fondation du cancer du sein du Québec où j’étais bénévole pour tenir le stand de sensibilisation de la Fondation de 8h à 12h. Le soir, je suis allée souper avec 2 amies et après ça, je suis sortie au Billy Buck (ancien Baron Samedi) où j’ai chanté et dansé jusqu’à la fermeture alors que j’étais crevée et que j’avais dit que je ne resterai pas longtemps. J’ai passé mon dimanche à dormir ^^

Samedi dernier, j’ai fait improvisation. J’avais une invitation pour deux personnes pour 2 expositions au Musée des beaux-arts et j’ai invité mon amie Mary à m’accompagner. Cela l’arrangeait bien car après, elle voulait aller à l’Électro Parade. Faque qu’on a fait les expos au musée, on a mangé un bout au Five Guys, de là, on est allée à une expo d’une artistes de streetart Roc514 et ensuite, le party !!!

On a regardé l’installation de la parade et ensuite, nous avons suivi les chars jusqu’à la place des arts où il y avait un concert gratuit de plusieurs Dj. On a dansé de 15h30 à 20h passé… j’avais tellement mal aux jambes mais je n’arrivais pas à m’arrêter tellement la musique était bonne et que j’avais envie de danser. J’étais sur l’adrénaline et malgré la fatigue, je continuais à danser et à sautiller sur mes jambes douloureuses. Le lendemain, j’ai dormi tard et j’ai même fait une sieste en prime ^^ Heureusement que lundi est férié (c’est la fête du travail), car j’aurai trouvé ça dur d’aller travailler…

Cette semaine, j’ai plein de petits trucs tous les jours : mardi soir, un 5@7 avec une Fondation, mercredi, rendez-vous avec ma radio-oncologue, jeudi, déjeûner avec une Fondation, vendredi, RIEN !, samedi, simulation de la générale du NCHUM et ensuite, souper d’anniversaire et soirée au Billy Buck…

Octobre s’en vient et je vais être occupée comme chaque année ! Ouf ! Va falloir que je gère mon emploi du temps entre ma job, mes amis et mes activités extra-professionnelle ^^

Je vous souhaite à tous une belle semaine et je vous dis à bientôt pour d’autres nouvelles 😉
Je vous laisse sur cette note musicale et surtout PROFITEZ DE LA VIE !!!
https://www.youtube.com/watch?v=ifwc5xgI3QM

Le rire est plus fort que la douleur

Pierre Turgeon a écrit : Le rire est plus fort que la douleur. Et bien, j’ai beau rire et garder mon sourire, quand la douleur est là et bien, elle est là!

Depuis mon opération, j’ai régulièrement mal à mon bras du lymphœdème. Lorsque je portais le gant et le manchon de contention, j’étais sous morphine et Lyrica (comprimés que l’on donne aux personnes épileptiques pour soulager les nerfs). Je l’ai été durant 6 mois jusqu’au jour où mon père m’a dit de l’enlever pour essayer. Depuis ce jour (décembre 2015), je ne prends plus de comprimés contre la douleur, je ne porte plus mon gant et mon manchon même si parfois mon bras et surtout ma main sont gonflés ou que c’est douloureux. Ce n’est pas parce que je ne prends plus d’anti-douleur que la douleur a disparu. Il n’y a pas un jour où je n’ai pas mal… surtout depuis que je ne fais plus mes exercices.
Vous vous demandez peut-être pourquoi je ne fais plus mes exercices pour mon lymphœdème et bien la réponse est simple : j’ai eu une côte cassée!

Ouais mais ma côte, elle s’est cassée l’année dernière (fin mars 2016) alors ça devrait aller… oui, logiquement, ça devrait aller mais cela ne va pas… En janvier de cette année, une radio montrait que celle-ci commençait à se consolider, ELLE COMMENÇAIT ! Oui, après quasi un an, Madame la Côte commence à se réparer. Sauf que j’ai été de nouveau malade, avec de la toux, beaucoup de toux et là, BAM la côte 😦 La douleur est revenue de plus belle… Plusieurs semaines après, vu que j’avais de nouveau mal à mon bras du lymphœdème, j’ai décidé de reprendre mes exercices en pensant que ma côte allait mieux : ERREUR !!! Le soir même, je passais une très mauvaise nuit à cause de la douleur…
De plus, depuis quelques semaines (mois?), j’ai une douleur du côté gauche, donc du côté où je n’ai pas eu le cancer. J’ai des douleurs intercostales et sous le sein, comme si j’avais une côte cassée… Assez bizarre…

Sinon, toujours ma main… Depuis décembre 2016, je ne peux plus me servir de ma main droite (je suis droitière) pour utiliser la souris de l’ordinateur à ma job et j’ai du mal à écrire longtemps car c’est aussi douloureux. Je n’arrive pas à faire certains mouvements car j’ai de la douleur et j’ai l’impression que mon poignet va casser… J’ai passé 3 radios, une scintigraphie osseuse, qui a d’ailleurs montré un traumatisme du côté gauche Oo , j’ai passé également un scanner thoracique et un IRM. J’attends les résultats de ce dernier la semaine prochaine et j’avoue que je suis un peu stressée, paniquée, anxieuse, j’ai peur…

J’ai de plus en plus de douleurs dans la nuque, au niveau des muscles occipitaux. D’affreuses migraines qui me font mal et qui sont très récurrentes… C’est presque une fois par semaine et cela commence à m’énerver… Je vais voir un ostéopathe quasi tous les mois pour qu’il me soulage mais j’ai l’impression que cela ne fait pas grand chose…

Vous ne pouvez pas savoir ce que c’est (pour les gens en bonne santé) de se lever tous les matins avec de la douleur, d’en avoir toute la journée, le soir en me couchant et la nuit… Combien de fois je me couche sur le dos et je prends une grande inspiration et là, ma côte me fait mal… Je me tourne sur le côté gauche (car je ne peux pas dormir du côté droit, interdit à vie…) et là, j’ai de nouveau mal, la côte droite, le bras, le dos… Parfois, juste en étant assise sur le sofa, j’ai mal à ma côte droite, à mon bras… Lorsque je suis assise dans le bus…
J’ai appris à vivre avec la douleur mais j’aimerai qu’on trouve ce que j’ai aux côtes et à ma main car cela devient handicapant. J’ai le projet de reprendre le sport en salle mais je n’ose pas tant que tout n’est pas réparé en moi.

J’ai donc rendez-vous le vendredi 25 août avec mon oncologue. Je vais lui poser un tas de questions après avoir eu les résultats de mon IRM. J’y vais accompagné car j’ai peur. J’ai peur car ma maman québécoise, Joëlle, est décédée la semaine dernière… 😥 Je lui avais fait mes adieux quelques jours auparavant car je sentais que c’était la fin. Cela m’a anéantit de la voir ainsi mais apaisée de savoir qu’elle ne souffrira plus car elle avait tellement de douleurs… J’ai également appris la récidive d’une Pink Friend… Cela m’a complètement retourné… J’étais à ma job et je tremblais tellement j’étais choquée. Mon cœur battait très vite et je n’arrivais pas à me calmer. J’ai dû aller faire une marche pour me calmer.

Je tiens quand même à vous rassurer que je vais bien, je ne suis pas en dépression, je ne pleure pas en petite boule dans un coin de ma chambre. Je continue ma vie, ma vie avec la douleur, la douleur que j’ai fini par apprivoiser, à intégrer à mon quotidien. Je vous tiens au courant de la suite des choses, promis ! Je vous souhaite une belle fin de semaine à tous 😉

Des vacances?

Bonjour à tous,

Je sais, j’écris moins mais en même temps, je vous raconterais quoi? Pas grand chose. Comme je vous l’avais écrit précédemment, je travailles beaucoup, et je suis très fatiguée, TRÈS FATIGUÉE !

Je suis pas mal à bout, à bout de tout, à bout de mon travail, à bout de ma vie professionnelle, à bout de ma vie sociale déserte (ou presque), à bout de ma vie amoureuse désertique, inexistante, le néant quoi ! Je ne sors plus ou peu, je passe pas mal de mon temps à dormir… Toutes les fins de semaine, je dors les après-midi, je n’y peux rien, je n’arrive pas à résister, je m’endors devant mon ordinateur, mon téléphone, la tablette, Netflix ou bien devant un livre… Je tombe littéralement endormie dès que je me pose. Si je dors, c’est parce que j’en ai besoin.

J’ai tout plein de douleurs et on ne sait pas ce que j’ai… ma main, mon sein, mon bras, mon autre sein, ma clavicule, ma tête, mon ventre et j’en passe… j’ai mon irm le 3 août (aujourd’hui), je dois avouer que j’ai un peu peur… Il me tarde de revoir l’oncologue pour lui parler de ces douleurs nouvelles…

Ces dernières semaines, j’ai eu le mariage de Cloé, ma p’tite sœur d’adoption, je suis allée voir le spectacle de Noémie Caillault qui s’intitule Maligne, sur son cancer du sein.
Je suis en vacances depuis le 22 juillet, je reprends la job le 7 août. Je suis allée travailler le 1er août et le 2 août (donc hier). J’ai l’impression de n’avoir rien fait de mes vacances, à peine me reposer.
J’ai fini mes cours de théâtre, je me suis inscrite à des cours d’anglais pour fin octobre. J’ai mon nouveau tatouage qui s’en vient, mon shooting photo de moi à moi (mon cadeau de Noël en avance).

Je lis pas mal ces temps-ci notamment le dernier livre d’Elizabeth Gilbert, l’auteure de Mange, prie, aime, elle a sorti un livre qui s’intitule Comme par magie et je le conseille vivement, il booste l’égo je trouve. Je ne sais pas pourquoi mais je dévore les livres en ce moment et c’est bien, moi qui n’aime pas trop ça (parole d’une ancienne bibliothécaire).

Je suis dans un mood créatif, sûrement à cause du livre Comme par magie. J’ai envie d’écrire, d’écrire une histoire fictive mêlant mon vécu. J’ai envie de faire publier certains de mes écrits passés, mes poèmes, mes nouvelles… On verra si je le fais, en tout cas, j’ai toutes les cartes en main car j’ai rencontré une personne travaillant dans l’édition lors du mariage de Cloé. Les choses n’arrivent jamais pour rien et je sais que cela n’est pas un hasard les rencontres de ces dernières semaines.

Je remercie la vie d’être en vie et de pouvoir continuer à observer le monde autour de moi et pouvoir ressentir les énergies, sentir les bonnes odeurs de l’été, voir les merveilles de ce monde, entendre ce que la nature nous raconte, toucher ou plutôt caresser les textures autour de nous… ça y est, je me perds dans mes pensées, mon esprit s’évade souvent de même, d’où mon envie d’écrire.

Je vous laisse sur ces notes colorées et ces photos de Montréal, ville riche en couleurs…