33 ans, l’âge du Christ !

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je fête mes 33 ans ! 😀 Comme certains le disent, l’âge du Christ ^^ ou encore, il paraît que c’est l’âge du bonheur. Je prends tout ! Bonheur, amour, santé, je suis ouverte à tout !

33 ans, ce n’est pas 30, ni 35 mais 33 ! 33, 33, 33, 33 ! J’aime bien cet âge, ça sonne bien, ça sonne comme du renouveau, comme un changement de vie, une renaissance 😉

C’est donc le 4e anniversaire que je fais ici. Je me souviens encore du premier où je ne connaissais quasi personne, pour mes 29 ans. J’avais invité des gens que j’avais croisé en soirée, 1 ou 2 semaines plus tôt. C’était assez marrant 🙂
Week-end de 3 jours et la fête

Pour mes 30 ans, c’était la fiesta avec mes colocs, car un autre de mes colocs fêtait également ses 30 ans. C’est aussi l’année où j’ai commencé à être fatiguée et maganée. Je me souviens m’être fait un lumbago à cause d’un paquito 😄 Bref, vous connaissez la suite…
La vieillesse me rattrape… des folies !

Mes 31 ans… comment ne pas les oublier, vu que j’étais en traitement de chimio mais que mes merveilleuses amies étaient là pour me rappeler à quel point la vie est belle 🙂 Je leur en serais éternellement reconnaissante ❤
Trente-et-une bougies

Et pour finir, mes 32 ans. C’était assez marrant vu que j’ai fait un party dans un bar et qu’il y avait environ 80 personnes, dont une partie que je connaissais pas :p J’ai bu tellement de shooters que le lendemain j’étais dans le mal mais j’ai quand même (re)bu le soir avec mes amies, avec qui je voulais fêter aussi 🙂 De bons souvenirs et plein de rencontres.
32 ans et toutes mes dents !

Cette année, au programme : party avec mes amis et ensuite, party dans un bar avec d’autres personnes. Je suis bien entourée, j’ai des amis/copains en or, je les aime tellement ❤ Je suis heureuse qu’ils fassent partis de ma vie. Ils sont mon énergie.

Je suis au comble du bonheur (ou presque). Ma vie est en plein changement, de beaux changements et je suis plus que motivée pour faire en sorte que le bonheur soit présent tous les jours. Je dois dire qu’une partie est possible grâce aux personnes qui m’entourent, que ce soient mes amis, collègues ou encore des rencontres furtives… Je suis heureuse ! Il ne me manque plus qu’à partager ce bonheur avec un compagnon de route, un partenaire de crime, un complice et je serais au summum de tout !

Je vous souhaite une belle journée à tous et à très bientôt pour d’autres (bonnes) nouvelles ❤

Déjà en mai???

Bonjour chers lecteurs/chères lectrices,

J’ai l’impression de vous abandonner tellement je me suis éparpillée ces temps-ci mais heureusement, mon orienteur m’aide énormément tout en me chamboulant au passage. Je me remets en question, il m’aide à me recentrer sur moi-même et sur les choses importantes.
À date, j’ai appliqué pour 4 postes… On verra bien !

Le bal des couilles est passé donc je vais pouvoir travailler sur mon autre projet que je vous parlerai plus tard si cela aboutit. Mais voici quelques photos de la soirée…

J’ai parfois l’impression que le temps me file entre les doigts et que je ne profite pas assez pour m’amuser, que mes activités extra-professionnelles portent bien leurs noms : professionnelles… donc je travaille quand même mais bénévolement (peut-être qu’un jour, je pourrai en faire mon métier). Je radote beaucoup à ce sujet mais parce que je suis à un tournant de ma vie où j’ai envie de changement et de nouveaux défis, et pourquoi pas une nouvelle rencontre 😉 Même si pour ce dernier, je ne fais pas grand chose 😄 J’ai un aveu à vous faire, je me suis inscrite sur une application de rencontres et j’ai quitté mon groupe de célibataires… mais ce n’est pas super car je n’ai pas le temps :p ou plutôt, je ne prends pas le temps, et c’est déjà bien de s’en rendre compte.

Je me rends compte aussi que je me donne beaucoup pour les autres sans vraiment m’occuper de moi… c’est mon orienteur qui le dit ! J’ai trop de projets en tête, ma tête bouillonne et il faut que je me focalise sur une chose à la fois et que je concentre mon énergie sur des choses qui me rendent heureuse.

Dans 12 jours, c’est mon anniversaire, j’aurai… 33 ans ! Oui, l’âge du Christ ^^ J’ai hâte de faire la fête avec mes amis que j’aime comme ma deuxième famille ❤ J’ai l’impression que c’était il y a quelques mois à peine que je fêtais mes 32 ans entourée de plus de 75 personnes dont une partie que je rencontrais pour la première fois :p J’suis d’même moé, j’invite tout le monde à faire la fête 😀

Donc pour récapituler :
AMOUR = 0 voire – 100 000 en-dessous de la croûte terrestre
AMIS = + ❤ ❤ ❤
JOB = – 10
FATIGUE = + 10
ÉNERGIE = tant que j’ai mon adrénaline, je tiens bon ! (5)
MIGRAINE = Toutes les semaines ^^
PROJETS = 4, non 5, non 8 ! Arf, je sais plus, j’en ai tellement… -_-

Tic tac tic tac… Ostie que le temps passe vite !!! J’avais commencé cet article le 1er mai et nous sommes le 8 déjà… Stoooooooooooop ! Ralenti le temps, par pitié !!!
Je vous laisse, je vais aller me reposer, ou plutôt travailler vu l’heure qu’il est ^^
Bonne journée 😉

Occupation double… ment

Je pensais que la saison des occupations était passée mais je me suis trompée. Depuis le mois de mars, je dirais même fin février, je suis occupée mais je me repose aussi beaucoup. Pourquoi tant de repos? Et bien parce qu’il m’en faut et qu’en ce moment, il faut que je fasse attention financièrement à cause des dépenses que j’ai actuellement.

Tout d’abord, depuis quasi mi-janvier, j’avais mes rencontres du Fonds Jason, des 5@7 pour les jeunes ayant ou ayant eu un diagnostic de cancer. Ensuite, 1 lundi sur 2 depuis mi-février, j’avais des rencontres pour la préparation du bal des couilles de Cancer Testiculaire Canada (cf. Bal des Couilles).

Je continue bien évidemment ma collaboration avec la Fondation du cancer du sein du Québec avec par exemple la tenue d’un stand lors du salon international de la femme à Montréal, ou encore un défilé de mode aux Cours Mont-Royal.

Bien entendu, j’ai mes rendez-vous chez l’orienteur qui sont très intenses et limite perturbatrices… car cela me chamboule émotionnellement et ce n’est pas facile à encaisser tout ça en étant fatiguée de même. Je réalise un tas de chose et c’est vraiment quelque chose… C’est une sorte de remise en question complète mais en pire et plus profonde au niveau des émotions. C’est quelque chose que je conseillerais pour les gens qui souhaitent également se retrouver.

Au milieu de tout ça, je délaisser complètement les sorties, mes amies, les rencontres… j’ai même quitté le groupe des célibataires indigné(e)s car je n’avais plus/pas de temps à leur consacrer et cela devenait pesant.

Ben voilà, c’était juste pour vous donner des nouvelles à la vitesse du vent et on se revoit bientôt avec, en espérant, un moment plus calme… mais j’en doute :/

To do list

Allo chers lecteurs, chères lectrices,

Cela fait déjà quelque temps que l’on me dit : maintenant que tout est beau et que tu es guérie, tu vas faire quoi ? As-tu une To-Do-List ? Des choses que tu vas changer dans ta vie ? Euh… bonne question ! Je n’ai pas de liste de ce que je veux faire/réaliser mais plutôt des changements à apporter à mon quotidien.

  • MOINS BOIRE D’ALCOOL : J’ai le goût de moins boire d’alcool… pas une goutte du 4 août à mi-octobre et j’en suis fière 🙂 Finalement, à part une ou deux fois où j’aurais aimé trinquer avec mes amies, je n’ai eu aucun manque, aucune envie, aucune frustration. Je bois vraiment moins et c’est mieux ainsi, je n’en ressens aucun besoin.
  • REPRENDRE UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE : Je sais que j’ai fait du swing, j’aimais bien mais au final, il me manquait quelque chose (et puis ma main est toujours douloureuse). J’aime bien aller dans les salles de sport et pouvoir être dans ma bulle… Je vais peut-être me réinscrire dans une salle… à voir ! On m’a conseillé le yoga (hein, papa !) et bien, je n’aime pas ça, j’ai déjà essayé et cela me fatigue beaucoup (du moins, pendant mes traitements) et avec mon bras, il y a beaucoup de mouvements que je ne peux pas faire :/ Par contre, la méditation m’intéresse plus, prendre du temps pour me recentrer sur moi-même, cela me fera du bien.
  • MANGER PLUS ÉQUILIBRÉ : Ou plutôt, manger plus sainement… Avec le panier bio des Bios Locaux, c’est assez facile, nous avons des légumes bio de saison toutes les semaines, il fait chaud, donc on mange facilement des légumes crus. Bref, je vais essayer de continuer à cuisiner comme je fais, en essayant qu’il y ait moins de gras, de sucre, de viande… Oui, depuis déjà quelques mois, je mange moins de viande mais je suis loin d’être végétarienne. J’aimerais aussi faire plus attention au gluten et au lactose car je réalise que cela me rend malade assez souvent (maux de tête et de ventre, douleurs musculaires et osseuses, fatigue, etc.). Cela va être dur car j’aime tellement ça manger des cochonneries salées :p mais il le faut.

Ma To-Do-List serait plutôt des choses que je souhaite faire et qui demande un petite effort de ma part mais la Wishlist, ce sont des choses que j’aimerais faire mais que je ne sais pas si je réaliserais un jour…

  • COURIR : J’aimerais pouvoir courir, aller dans un parc et me dépenser mais avec mon cardio aussi palpitant qu’un morceau de tofu cru et des genoux aussi résistants qu’un spaghetti… ça va être difficile à réaliser mais pas impossible.
  • APPRENDRE À JOUER DU VIOLONCELLE : Ouais, idée farfelu mais j’aimerais bien.
  • CONDUIRE AU QUÉBEC : Je sais, c’est con, mais j’ai peur de conduire ici, je n’ai jamais conduit une automatique, ni conduit dans les rues de Montréal, cela me terrorise… :/ un jour, je franchirais ce pas et après, ça ira tout simplement 🙂
  • FINIR MON LIVRE : J’ai commencé, j’ai un plan de chapitres mais je ne prends pas le temps de le faire et parfois je me dis qui ça pourrait intéresser… Peut-être un jour !
  • CONCRÉTISER UN DE MES PROJETS : Je m’éparpille un peu dans tous les sens avec mes multiples idées/projets… Il faudrait que je me focalise sur un seul mais je n’y arrive pas.
  • VISITER DES PAYS : Il y en a toute une liste… Un jour je ferais ça 🙂 quand j’aurais les moyens de me payer le voyage.
  • RENCONTRER QUELQU’UN : Lui, il, toi… j’aimerais rencontrer l’homme qui me comblera de bonheur mais ce n’est pas avec mon agenda que je vais avoir le temps de le rencontrer. L’été s’en vient et peut-être que je vais avoir plus de temps pour sortir et faire des rencontres. On verra bien…

Je pourrais écrire ma Bucket list mais je pense que certaines choses écrites plus haut se retrouveraient également dans cette liste.

Et vous ? Avez-vous des listes comme ci-dessus ? Si oui, à l’occasion, la mettez-vous à jour ? Rayez-vous des choses ?

Bal des couilles

Bonjour,

Je vous avais parlé précédemment dans un article de ma nouvelle implication dans un organisme sur le cancer des testicules Cancer Testiculaire Canada. Voici un petit article pour vous parler des créateurs, leurs missions, les évènements à venir, et en particuliers, un évènement : Le Bal des Couilles.
Oui, vous avez bien lu. Qui dit testicules, dit couilles, gosses, poches, roubignoles, valseuses, burnes, etc… ça c’est fait, comme ça, on peut aborder le sujet tranquillement sans vous choquer.

Le Bal des Couilles c’est quoi au juste? C’est un évènement qui sert à récolter des fonds pour la sensibilisation, l’information sur le cancer testiculaire, un des rares pour ne pas dire le seul site complet sur le sujet.

Pour toutes informations :
Page Facebook de Cancer Testiculaire Canada
Page évènement Facebook Bal des Couilles
Site pour achat des billets pour le Bal des Couilles

L’histoire de Cancer Testiculaire Canada

Octobre 2007 : Cheryl Perry fonde, en Ontario, The Canadian Testicular Cancer Association après la mort de son fils Adam, décédé d’un cancer testiculaire à l’âge de 18 ans. Au cours de son traitement, Adam confie à sa mère qu’il a attendu longtemps avant de parler de sa douleur aux testicules, par gêne, et qu’il souhaiterait sensibiliser les gars de son âge à l’importance d’en parler sans embarras.

2012 : Alexandre Désy (survivant), jeune avocat, fonde Cancer Testiculaire Canada avec l’appui de Nicholas Désy, Vincent Guibord, Charles Méthot (survivant) et Guillaume Rabette (survivant). Les trois hommes ayant survécu au cancer sont aux premières loges pour constater les manquements et les manières d’y remédier.

2015 : Les deux organismes ayant la même mission, Alexandre propose à Cheryl de s’associer au sein d’une seule et même structure. Cancer testiculaire Canada est, depuis, un organisme ayant une présence forte au Canada français et anglais.

Leurs vidéos de sensibilisation ont fait le tour du monde avec leur côté humoristique sur la sensibilisation. Encore trop d’hommes n’osent pas parler de leur partie intime à leur médecin et malheureusement, il y a encore trop de mort pour ce cancer qui se traite bien si celui-ci est pris à temps.

Voici les vidéos pour la sensibilisation, une troisième s’en vient, celle-ci est en cours de montage.
Le monde des cuys
Les hommes qui murmuraient à l’oreille des couilles

Tout le mois d’avril, c’est le Printemps masculin. La nouvelle campagne nationale sera lancée le 6 avril à Toronto. Le thème c’est : des hommes et des femmes qui racontent leurs anecdotes les plus honteuses afin de démontrer que, comparativement à tout ce qu’on peut avoir vécu, parler de ses testicules à son médecin n’est vraiment pas très gênant. Vous pourrez poster des vidéos sur Internet sur la plateforme de votre choix (Instagram, Twitter, Tumblr, Facebook) en utilisant les mots clés ci-dessus. Pour cela, vous pourrez utiliser les hashtag #CaPrendsdesCouilles / #ItTakesBalls lors de vos publications et ainsi sensibiliser vos proches.

Je pense avoir fait le tour. Donc n’oubliez pas de sensibiliser les gens autour de vous. Cette campagne est nationale mais en voie d’être internationale donc la France, allez-y, hashtaguer un max à vos potes.

Et surtout, messieurs, checker vos boules ! 😉

4 ans à Montréal

Et bien voilà, cela fait aujourd’hui 4 ans que je vis au Canada, Québec, Montréal…
Chaque année, je fais un petit bilan de l’année qui vient de s’écouler, voici les articles des années précédentes :
Bilan des 1 an
Bilan des 2 ans
Bilan des 3 ans

Pour les 4 ans, je ne sais pas trop quoi vous raconter… L’année qui vient de s’écouler a été stressante, angoissante. Je n’ai pas pu aller en France car je n’avais pas les sous… Ma sœur et sa famille ont acheté un hôtel en Jamaïque (Hotel Jamaican Colors) et sont partis y vivre, mon frère a acheté un terrain pour construire son garage automobile… Chacun notre vie, nos projets mais un seul et même rêve : faire ce que l’on aime.
Mon but cette année est de découvrir mes points forts, trouver ma voie professionnelle, faire un métier que j’aime.

Mais que s’est-il passé cette dernière année ? Et bien pas grand chose à part des examens médicaux, ma job, des sorties et du repos… J’ai l’impression que l’année 2016 m’ait passé sous le nez, elle n’a comme jamais existé tellement mes souvenirs sont flous, à part de septembre à décembre 2016.
En 2016, j’ai fait du swing que j’ai dû arrêter à cause de douleur à la main droite… je me suis cassée une côte, je me suis fait une belle gang d’amis (oui, il y a quand même eu du positif dans l’année).
L’année 2016 m’a permis de me recentrer sur les choses importantes et essentielles dans ma vie, j’ai revu mes priorités et j’ai changé d’attitude face à tout plein de choses.

Ces temps-ci, je n’ai le temps de rien, trop de choses qui s’en viennent… Expo, shooting photo, défilé de mode, bal des couilles, orienteur, etc. Ma job est énergivore, elle me bouffe par tous les trous, je n’arrive plus à toucher terre… Je suis fatiguée physiquement, moralement, psychologiquement. J’ai besoin de changer d’air, que le soleil revienne, que mon énergie revienne, j’aimerai avoir ma vie d’antan mais malheureusement, je sais que cela n’est pas possible… J’aimerai avoir du temps pour rencontrer quelqu’un mais je n’en ai pas… Je peine à voir mes amis, à faire des activités avec eux car je n’ai pas beaucoup de sou… Financièrement c’est pas la joie mais je devrai remonter la pente d’ici juin… je l’espère grandement… De plus, mon ordinateur a planté, je vais devoir en acheter un nouveau et je n’en ai pas les moyens…

Je sais que ce n’est qu’un passage, une période sombre et que ça ira mieux après, mais c’est dur !

Allez, on garde le sourire et on continue d’avancer et d’aller plus loin. À bientôt chers lecteurs, chères lectrices 😉

Je vous laisse sur une note musicale avec un cover de Shape of you
https://www.youtube.com/watch?v=YV5KAbV34NU

Exposition Je suis plus qu’un corps

Bonjour,

Et bien voilà, le projet Je suis plus qu’un corps a enfin une date d’exposition. Elle aura lieu du 5 au 8 avril 2017 au Centre Soha à Montréal et le vernissage est dans un mois tout pile !

Je invite donc à aller voir le tout beau, tout neuf site Internet
Je suis plus qu’un corps – site

Le Facebook et l’évènement Facebook
Je suis plus qu’un corps – Facebook
Évènement Facebook

Sur le site Internet, il y a les duo photographe/modèle, voici le lien de celui de mon photographe et moi-même
Duo Pierre & Marie-Charlotte
post-pics-002-1200x600
crédit photo djuBOX

16836288_1872469159696324_4747499235398569090_o

index

index-kat

Je vous invite à parcourir tous les autres duos et de lire les textes qui les accompagnent. J’ai vraiment hâte à y être, de voir les impressions des gens et surtout de voir les photos en grand car nous avons vu plus ou moins les photos de toutes mais en petit format.

Pour venir, voici les heures d’ouverture de l’exposition :
– Mercredi 5 avril 2017, de 18h à 22h
– Jeudi 6 avril 2017, de 18h à 22h ***VERNISSAGE***
– Vendredi 7 avril 2017, de 18h à 22h
– Samedi 8 avril 2017, de 11h à 17h

Voici un preview d’une des photos de l’expo

pierre-chasse-macha
crédit photo Pierre Chassé

En espérant vous y voir nombreux 😉 À très vite !!!

Avenir en construction

index

Bonjour chers lecteurs, chères lectrices,

Ma tête est en permanence en ébullition par des milliers et des milliers de projets et bien d’autres choses. Je ne vais rien vous apprendre mais un cancer, ça change une vie et je suis en train de me reconstruire encore, notamment au niveau carrière.

J’ai bientôt 7 rencontres avec un orienteur (conseiller d’orientation). Il me tarde de commencer. Cela sera de fin mars à mi-mai. Je vais faire également un bilan de compétence pour voir ce que je vaux, ce que j’ai acquis depuis toutes ces années. Mais je ne vais pas m’étaler sur le sujet, je pense que je ferai un article après ces rencontres pour vous raconter mon expérience.

Mon avenir, c’est tous les jours que je le construis, j’y travaille dur comme fer depuis le milieu de mes traitements. Par mes divers investissements au sein de fondations et mes implications auprès de la cause, par des témoignages, rencontres, projets photos, etc.
En dehors du cancer du sein, je me suis « inscrite » pour aider à l’évènement le bal des couilles (oui, vous avez bien lu) qui se tiendra le 28 avril 2017, organisé par « Cancer Testiculaire Canada » mais cela sera le sujet d’un prochain article donc, je n’en dis pas plus pour le moment.

J’ai dû arrêter mes cours d’entrepreneuriat et de swing à cause de ma main qui est encore douloureuse. J’ai les résultats de ma scintigraphie osseuse et j’ai des trucs à ma main gauche alors que j’ai mal à la droite Oo et puis, des disques usés au niveau des vertèbres, et ma côte qui se consolide tranquillement. Sinon, dans le lot des formations/vidéos sur Internet (appelées MOOC), il y en a 2-3 voire même plus qui m’intéressent et dès que ma main ira mieux, je vais continuer car je veux apprendre et en apprendre un peu plus tous les jours pour ma vie personnelle mais aussi professionnelle.

J’ai deux autres projets en rapport avec le cancer mais je préfère me taire pour le moment tant que rien n’est concret mais disons que cela me motive bien et que je suis excitée avec tout ça.

J’ai prochainement un tournage sur le retour au travail après un cancer avec des étudiants de l’Université de Montréal, affaire à suivre…

Je suis plus qu’un corps a enfin une date d’exposition du 5 au 8 avril 2017. Je vous en parle en détail dans un prochain article.

J’ai le projet d’un tatouage également. Je rencontre la tatoueuse très prochainement mais le tatouage sera sûrement pour la fin de l’année.

J’ai ouvert un compte CELI et REER… Je suis enfin une adulte !!! Ahah ! Oui, car il y a des jours où j’ai des doutes :p

Au milieu de tout ça, j’ai ma job, mes amis, ma famille… peu de temps pour eux mais j’essaye de me tenir au courant en envoyant des messages, en appelant. Comment voulez-vous que je rencontre quelqu’un avec tous ces trucs à faire ? 😄 j’ai même pas de temps pour une activité physique régulière… Je cours partout, je lévite, je vole !!!

Les tabous

Bonjour, parlons de tabous…

1393221-gf

Nan, pas le jeu Taboo mais les tabous vis-à-vis du cancer, particulièrement le cancer du sein vu que c’est ce que j’ai vécu. Il y a toutes sortes de sujets que l’on parle peu voire pas du tout lorsqu’on a un cancer du sein, entre autre la sexualité que l’on soit en couple ou célibataire.

J’avais fait un témoignage pour un magazine en France, Biba, où je parlais de mon célibat durant et après mes traitements.

article-biba-2

Je parle de sécheresse vaginale, oui, oui, car c’est important de préciser que la chimio peut entraîner de la sécheresse vaginale et que même après les traitements, le problème est toujours là. Malheureusement, les médecins n’en parlent pas ou peu et je trouve cela dommage car nous sommes des femmes et c’est quand même important d’aborder le sujet. Il faut avoir recours à des lubrifiants, avant, pendant et après une relation sexuelle (pas pour tout le monde, seulement les personnes touchées par des sécheresses extrêmes). Il peut y avoir de l’inconfort durant les rapports, de la douleur et des saignements. Du plaisir mélangé à la douleur, je peux vous dire que c’est pas super l’fun… J’ai eu peu de relations après mes traitements car je n’étais pas à l’aise avec mon corps, ce corps transformé que j’ai parfois encore de mal à reconnaître. J’ai vu une sexologue pour ça, c’est accessible pour ceux ayant ou ayant eu des traitements mais faut le savoir. Il y a peu de sites qui parle de ça, j’ai juste trouver ça, RepaGyn, qui est un lubrifiant (forcément, ils en parlent pour vendre leur produit).
Sinon, Lili Sohn s’est lancée dans un nouveau projet qui s’intitule Vagin Tonic et c’est sur le vagin, je vous invite à la suivre.

20579327

En dehors des douleurs, il y a l’image, l’image de soi, j’en avais parlé dans un autre article (cf. Mon image). J’avoue que se réapproprier son corps peut prendre du temps. Après la chirurgie, souvent on se montrait nos seins entre femmes, pour voir les résultats de reconstruction des unes des autres ou bien les cicatrices. Lorsque j’ai fait le projet photo « Je suis plus qu’un corps« , cela ne m’a pas dérangé de me mettre à nue et (quasi) nue devant l’objectif d’un photographe. Puis plus tard, en revoyant les photos, je ne me trouve plus si à l’aise que ça de me voir seins nus, exposée aux yeux de tous mais je l’ai fait et je ne regrette pas, j’ai juste une petite gêne ^^ 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cicatrices de mon sein (morceau de peau « poilu » car prélevé de mon ventre) et de mon ventre/nombril (faux nombril, car enlevé 15cm sur 15cm de peau) quelques semaines après opération.

Tsé, j’ai un faux sein aussi (reconstruit avec un abdominal, de la graisse et peau du ventre) et je n’ai plus aucunes sensations. Un gars que j’ai fréquenté m’a pogné le sein et là je me suis rendue compte qu’il me touchait en voyant sa main et non par sensation. On m’a conservé mon mamelon mais lui non plus n’est plus très réactif même si il pointe encore, ça arrive qu’il pointe alors que l’autre non. Je ne porte plus de soutien-gorges chics mais que des brassières laides de sport car je ne supporte plus les armatures… C’est pas vraiment sexy tout ça… Et même parfois les brassières appuient sous mon sein, sur les cicatrices des drains et j’ai de la douleur. J’ai également peu de sensation sur le ventre et quand quelqu’un d’autre que moi le touche, je ne sais pas comment décrire ça… Je dirai que je sursaute.

Et puis il y a aussi mon lymphœdème… c’est pas super beau, puis c’est parfois douloureux, je ne peux pas dormir du côté droit, ni vraiment dormir sur le ventre, je n’ai que deux alternatives : sur le dos ou sur le côté gauche avec un coussin pour surélever mon bras droit… Et dans le haut du bras, j’ai également peu de sensibilité, un peu comme si mon bras était anesthésié…

À présent, je me sens mieux dans mon « nouveau » corps mais je ne sais pas comment je réagirai lors d’une prochaine rencontre. Il y a peu, je me suis réinscrite sur un site de rencontre et je n’ai pas mentionné mon cancer. Je ne sais pas comment je l’aborderai mais ce que je sais, c’est que je ne le ferai pas par message mais plutôt de vive voix. Mais je dois avouer que faire comprendre à la personne que je suis fatiguée ou que je ne me sens pas bien sans pour autant dire pourquoi… Bref, pour le moment, je vis ma vie et j’essaye de ne pas me soucier de ça, le célibat, pour le moment.

Un autre tabou, enfin, pour moi, c’était tabou : les anti-dépresseurs. Ok, je me lance… depuis peu, j’en prend, à petite dose mais j’en prend. je ne voulais pas mais finalement, il faut que je me rende à l’évidence que cela ne va pas bien et que j’ai besoin d’un petit boost pour me maintenir la tête hors de l’eau. J’ai appris pas mal de mauvaises nouvelles, cela m’a mise k.o. et puis mes douleurs de ma côte et de ma main… la fatigue cumulée et la « super » ambiance à ma job. Ce n’est pas du stress que j’ai mais de l’anxiété et il y a une différence. Je vous invite à lire le site de l’Université de Sherbrooke qui est fort intéressant : Le stress et l’anxiété.

Un autre sujet, qui n’est peut-être pas tabou mais qui l’est pour moi : la grossesse ou avoir des enfants naturellement. je ne sais pas si je veux des enfants, après ce que j’ai vécu, j’ai peur, j’ai peur d’éventuellement transmettre mes gênes, mes gênes qui sont fuckés. Ensuite, je n’ai pas pu faire la préservation de mes ovocytes car je devais commencer la chimio rapidement. Du coup, j’ai fait des tests de fertilité qui ont conclu que ma réserve ovarienne était très basse et même que la médecin était étonnée que je sois encore menstruée… que ma seule chance de tomber enceinte serait de recevoir un don d’ovocyte et encore pas sûr que ça pogne à cause des traitements que j’ai eu… Comment faire si je rencontre quelqu’un qui veut fonder une famille? je veux bien mais à part l’adoption, cela va être compliqué et je ne veux pas donner de faux espoir à un homme qui souhaite avoir ses propres enfants, avec ses gênes… On n’en parle pas souvent des femmes qui ont eu un cancer du sein qui sont jeunes et célibataires… les difficultés sont plus grandes après : retour au travail, retour à une vie sociale, rencontres, vie sexuelle, avoir des enfants… Ce n’est que mon ressenti, mon expérience, ma vie… la vie est vécue différemment par toutes mais voilà ce que je vis !
Vous vous dites peut-être que c’est pas l’fun tout ça, non en effet, ça ne l’est pas mais il y a plus important dans la vie comme être heureuse et vivre au jour le jour, vivre à fond car on ne sait pas de quoi sera fait demain. Alors soyez heureux tous les jours, souriez et demain ça ira mieux, c’est ma nouvelle philosophie.

Cela n’a pas été facile d’écrire cet article car je me dévoile beaucoup mais c’est ma vie et je fais ce que je veux 😛 Et je voudrai inviter toutes les femmes qui vivent ces « tabous » à ne pas avoir honte et surtout leur dire qu’elles ne sont pas seules.

Je vous envoie plein d’amour ❤ ❤ ❤

Montréal, mon amour

– Photos prises sur Google « libre de droit » (réutilisation autorisée) –

Ou ma déclaration d’amour envers cette ville.

Montreal-e1441554157469

Montréal

Montréal, mon amour… pour toujours

Montréal, la belle… et rebelle

Montréal, ville aux mille couleurs… plein de bonheur

Montréal, ville aux mille visages… et paysages

automnevieuxmontreal

Cette ville que j’aime tant, pour laquelle je suis tombée en amour lors de mon deuxième séjour au Québec en 2008. J’avais déjà eu un coup de cœur en 2005 mais là, ce séjour en particuliers, m’a décidé de venir y vivre ❤

Il y a des jours où je sors pour aller travailler, j’enfile mes écouteurs dans les oreilles et en avant la musique. Je me dis : « JE SUIS HEUREUSE ». Oui, vous avez bien lu, je suis heureuse et je me trouve chanceuse de vivre là, d’avoir un toit, un emploi, un salaire, des amis et la santé. Je n’imagine même pas un instant revoir en France tellement je me sens chez moi, dans mon élément, moi-même.

J’ai moins de stress, peut-être aussi parce que je ne conduis plus et que conduire était stressant pour moi. J’aime me laisser porter par le bus que je prends tous les matins et tous les soirs pour me rendre à la job. J’aime me poser tout en écoutant la musique ou en observant tout autour de moi la vie montréalaise… ceux qui sont mal réveillés, ceux qui sont en forme, ceux qui sont énervés, les parents stressés avec leurs enfants alors que le bus est bondé, ceux avec leur café, leur thé, les stressés de rater leur arrêt, ceux qui parlent forts pour se faire entendre au téléphone (ou alors pour se faire remarquer), les non-habitués aux transports qui attendent que la porte arrière s’ouvre toute seule par magie et font chialer les autres en arrière… J’aime mon bus 55 ^^
Le matin, faire la jasette avec l’agent de sécurité qui fait traverser les enfants qui se rendent à l’école, croiser Nat qui rentre de sa job et lui faire un câlin ❤

J’aime ça le matin aller chercher un café au pied de l’immeuble de ma job en jasant avec la barista qui commence à me connaître vu que je viens toutes les semaines, quasi tous les jours. Jaser aussi avec Sam, le nouveau proprio (depuis presque un an) du Café Java Mythe, quasi en face de chez moi. J’y vais quand je ne travaille pas, les fins de semaine, toujours un bon service et surtout de la bonne humeur.
J’aime ça aussi jaser avec mes épiciers d’à côté, toujours sympathique 🙂
J’aime ça aussi jaser avec des inconnus en attendant le bus ou le métro ou bien dans les salles d’attente des hôpitaux, ou ailleurs, les gens me parlent et parfois moi aussi, ça peut faire ma journée 🙂

J’aime ça passer du temps avec mes ami(e)s, jaser, boire un thé, un café, du vin, cuisiner en groupe, passer du bon temps avec des choses simples. Cuisiner… j’aime ça cuisiner, mettre la musique et préparer de quoi pour mes lunchs de la semaine, surtout les dimanches.

pt30458thumbnail-Montreal1

montreal-298422_960_720

Tsé, quand tu as le bonheur facile ^^

Ce bonheur que j’ai rien qu’en levant la tête et en regardant autour de moi, prenant une grande inspiration en fermant les yeux… Ce bonheur de me trouver chanceuse d’être là, de rencontrer autant de monde merveilleux, je dois les attirer ^^
Tsé, le bonheur de vivre tout simplement…

Ci-dessous quelques photos prises par moi dans mon quartier et de la fenêtre de ma job (les précédentes ont été prises sur Google).

 img_20170104_082436_82815403338_1613775835302840_7739765491001982976_n

14561980_1763750167226905_6592133706771595264_n14676725_1628769697422255_7035657146725302272_n 15802451_355891558116114_1210833817128927232_n

Mon compte instagram est le suivant : macha_o_canada

Bonne visite 😉